Retour à l'école : les pédiatres se veulent rassurants

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
ITW Michot-Cottias
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de pédiatres du groupe Active a voulu se pencher sur le rôle de l'enfant dans la transmission du virus. À trois jours de la rentrée, les résultats sont encourageants. La pédiatre Anne-Sylvestre Michot-Cottias, est l'invitée du 23h.

"Nous essayons d'avoir une parole très positive et pleine d'espoir pour les enfants qui vont retourner à l'école. Grace à l'étude menée par le professeur Robert Cohen, nous arrivons à une première partie de conclusion qui indique que les enfants ne seraient ni vecteurs, ni porteurs, hormis quelques rares cas. Notamment si leur parents ont eu le Covid, ils pourraient avoir une contamination verticale, mais seraient contaminés modérément", explique la pédiatre.

Pas de lien sûr avec la maladie de Kawasaki

Pourtant, au début, on disait tout l'inverse ? Sont-ils asymptomatiques finalement ? "Nous avons la vie en face de nous. Ce message est que les enfants sont probablement innocents dans la transmission du virus. On encourage les parents à mettre leurs enfants à l'école", avance Anne-Sylvestre Michot-Cottias.
Un autre phénomène a suscité l'inquiétude en Europe, de symptômes proches de la maladie dite de Kawasaki. Doit-on en avoir peur ? "Chaque année nous avons de cas de Kawasaki, mais quelle est l'imputabilité du virus Covid dans ces maladies que l'on connaît bien qui sont inflammatoire post viral ? C'est très difficile à préciser. On doit attendre un petit peu pour conclure que le Covid-19 est responsable", dit-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.