Restrictions sanitaires en Catalogne : les touristes "frustrés de ne pas pouvoir profiter" et faire la fête

Depuis lundi 12 juillet, les bars et restaurants ferment plus tôt et les regroupements de plus de dix personnes sont interdits dans la région. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les touristes doivent s'habituer à de nouvelles restrictions sanitaires liées au Covid-19.  (DAVIDE BONALDO / CONTROLUCE VIA AFP)

La région catalane a instauré lundi 12 juillet de nouvelles restrictions sanitaires pour tenter de freiner la propagation du variant Delta sur place. Les bars et restaurants ferment à 0h30, les réunions sont limitées à dix personnes, et il est interdit de manger à l'extérieur. Les discothèques et activités nocturnes devaient déjà s'arrêter à 1h.

Des réservations en baisse

Conséquence de ces mesures, Alexandre Tisserand voit déjà le nombre de réservations baisser. Son agence de location touristique, Happy Place Barcelona, qui propose une vingtaine d'hébergements dans la capitale catalane, tourne un peu au ralenti depuis début juillet. "C'est vrai qu'on avait dernièrement une dizaine de réservations confirmées par jour, et on est maintenant à cinq ou six", détaille le gérant. "Les quelques annulations que nous avons eues viennent de Français."

"Des Français ont peur de venir à Barcelone, suite à ces nouvelles restrictions. Ils préfèrent ne pas prendre de risques."

Alexandre Tisserand, patron d'une agence de location touristique

à franceinfo

Il tente de rassurer ses clients français, qui représentent un quart de son chiffre d'affaires. Désinfection des appartements avant l'arrivée, linge de maison nettoyé au pressing. Et puis, "ils peuvent se balader dans Barcelone sans prendre de risques. Dès qu'ils entrent dans un restaurant ou un bar, ils doivent porter le masque. Mais il n'y a pas plus de risques qu'en France ou ailleurs. Pour moi, il n'y a pas de peur à avoir. L'été va bien se passer."

Alexandre Tisserand, de l'agence de location touristique Happy Place Barcelona, a vu le nombre de réservations diviser par deux depuis début juillet. (SANDRINE ETOA-ANDEGUE / RADIO FRANCE)

Discothèques et bars fermés, plage privilégiée

Sur la célèbre Rambla, ce n'est pas la cohue habituelle au milieu des stands de souvenirs et des marchands de glaces. Mais il y a tout de même beaucoup de touristes, dont de nombreux Français. Ce groupe de neuf amis, venus "prendre un peu l'air", a vu ses espoirs de faire la fête douchés dès le premier soir. "Discothèques fermées et fermeture de la plupart des endroits à 1h du matin, remplis avant en demi-jauge... Ça augmente les prix, limite l'ambiance", raconte l'un d'entre eux. "C'est sûr que c'est un peu frustrant". "On ne peut pas en profiter autant que ce que l'on avait souhaité", ajoute une de ses amies.

Alors, ils ont des plans B. Essayer de faire une soirée à la plage, aller au restaurant ou dans des bars un peu plus tôt, "mais c'est vrai que ça va être un peu compliqué", admet une des jeunes filles du groupe.

"On essaie de faire beaucoup de choses la journée pour combler le fait que le soir, on ne peut pas sortir autant qu'on veut."

Une jeune touriste française à Barcelone

à franceinfo

Un autre groupe de jeunes, en colonie de vacances, va également tenter l'option plage. "De toute façon, on va trouver un moyen" de faire la fête, dit l'une d'elle. "Barcelone, c'est la vie la nuit, bien sûr ! Mais c'est la journée aussi, il fait beau en plus", relativise son ami. "Il faut voir le côté positif, on est tous là, on a pu voyager", insiste une autre. Ils vont profiter autrement, en visitant des musées, ce qui n'était pas prévu dans le programme initial.

Les touristes "frustrés de ne pas pouvoir profiter" et faire la fête - Reportage de Sandrine Etoa-Andegue
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.