REPLAY. Pour lutter contre le coronavirus, "le mot d'ordre" est clair : restez chez vous !" : Christophe Castaner détaille les modalités du confinement

Pour faire respecter cette mesure, annoncée plus tôt par le président de la République, il a promis la mobilisation de 100 000 policiers et gendarmes pour des contrôles.

FRANCE 2

Emmanuel Macron n'avait pas employé le terme de confinement. Christophe Castaner, lui, s'en est chargé. Lundi 16 mars, le ministre de l'Intérieur a intimé aux Français de rester chez eux, sauf exceptions, pour lutter contre la propagation du coronavirus. Pour faire respecter cette mesure, annoncée plus tôt par le président de la République, il a promis la mobilisation de 100 000 policiers et gendarmes pour des contrôles.

"Le mot d'ordre est clair : restez chez vous !", a martelé le ministre de l'Intérieur lors de ce point presse consacré aux modalités du confinement, en vigueur à partir de mardi 17 mars, à midi. 

Une amende bientôt portée à 135 euros pour les contrevenants

"Ces mesures sont essentielles pour protéger toutes les Françaises et tous les Français", a-t-il expliqué. Toutes les personnes qui circuleront devront être "en mesure de justifier leur déplacement", a ainsi affirmé Christophe Castaner, précisant qu'une amende pour les contrevenants serait prochainement portée à 135 euros.

Seuls les déplacements pour des raisons de première nécessité (courses, travail, consultation d'un médecin, aide à des proches dépendants...) ou pour faire de l'exercice à proximité de son domicile (et pas en groupe) seront autorisées. Des attestations sur l'honneur à compléter seront mis en ligne et devront être remplies par les citoyens pour justifier de leurs déplacements. 

Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, lors d\'une allocution, lundi 16 mars 2020.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors d'une allocution, lundi 16 mars 2020. (FRANCE TELEVISIONS)