Cet article date de plus d'un an.

Rentrée scolaire après le 11 mai : "Il y a encore beaucoup trop de questions qui restent sans réponse", estime la FCPE

Calendrier imprécis, absence de réel protocole sanitaire... La Fédération des parents d'élèves attend une réouverture de l'école plus "cadrée".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une école fermée pour cause de coronavirus (illustration). (ERIC PIERMONT / AFP)

Carla Dugault, co-présidente de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), a estimé mercredi 29 avril sur franceinfo qu’il y avait "encore beaucoup trop de questions qui restent sans réponse" après l’annonce par le Premier ministre du plan du déconfinement. La rentrée scolaire va se dérouler en plusieurs temps et progressivement à partir du 11 mai. Jean-Michel Blanquer a assuré mercredi matin que chaque famille sera informée "entre le 4 et le 7 mai" de ce qui se passera pour son enfant, "que ce soit à l'école primaire, au collège ou au lycée". Carla Dugault affirme que "les moyens manquent" pour permettre d’assurer une rentrée scolaire en toute sécurité.

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct.

franceinfo : Êtes-vous rassurée par les annonces du Premier ministre ?

Non, malheureusement. On peut se féliciter que le gouvernement prenne un peu plus de temps pour un retour à l'école sécurisé. Nous attendions davantage de cadres pour l'ouverture. Donc, en fait, il y a encore beaucoup trop de questions qui restent sans réponse. Les parents sont toujours aussi inquiets qu'il y a quelques jours.

Sur quels points auriez-vous aimé être informés ?

On aimerait que les moyens pour mettre en place ce protocole sanitaire soient au rendez-vous. Et aujourd'hui, on voit bien que les moyens manquent. C'est ça le problème, c'est qu'il n'y a pas les moyens. Les moyens nécessaires ne sont pas déployés aujourd'hui. Donc, comment voulez-vous qu'on soit rassurés, en tant que parents, sur le fait que nos enfants puissent reprendre le chemin de l'école sans attraper le virus ? C'est la première question que les parents se posent.

Avez-vous des précisions sur l’obligation du port du masque pour les enseignants ?

Non, pas du tout. Il y a aussi une autre question qui se pose, c'est la prise en charge des masques. On a compris hier que c'étaient aux familles de s'équiper. Donc, la FCPE demande à ce que les distributions de masques soient faites à l'ensemble des élèves. Après, sur le port du masque, c'est plutôt les collégiens ou plutôt les grands qui pourraient le porter. Est-ce qu'il faudra le porter tout le temps ? Apparemment, ça va être très compliqué. Donc, ça serait les enseignants qui devraient porter un masque obligatoirement à chaque fois que la distanciation sociale ne serait pas respectée. Encore une fois, c’est beaucoup de flottement et donc, du coup, beaucoup d'inquiétudes pour tous les acteurs de la communauté éducative.

Votre fédération prendra position ou laissera-t-elle chaque famille faire le choix d’envoyer ou non son enfant à l'école ?

On a trouvé que c'était une très bonne décision de laisser le choix aux familles. On est d'accord. Ce sont les parents qui connaissent le mieux leurs enfants et qui connaissent aussi la réalité du terrain. Donc oui, ça, c'est une bonne chose.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.