Rejet de la création du pass sanitaire : "C'est le prolongement de l'état d'urgence que nous contestons", lance le député LR Damien Abad

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : "Le gouvernement n'a rien dit dans l'hémicycle et en commission" sur les jauges des lieux accueillant du public, lance un député LR
Article rédigé par
France Télévisions

Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale était l'invité de franceinfo mardi 11 mai.

Les députés ont rejeté à la surprise générale, mardi 11 mai, l'article 1er du projet de loi incluant la création d'un pass sanitaire. "D'abord, il faut définir ce qu'est ce pass sanitaire, à quel jauge. Le gouvernement a été incapable, pendant le débat, de répondre [à la question de savoir] si [cette jauge] est à 1 000 personnes, à 500 ou à 2 500 ou 3 000", a estimé Damien Abad, le patron des députés LR, dans l'émission "Votre Instant Politique", sur franceinfo.

L'élu Les Républicains de l'Ain s'est dit ensuite "favorable" à ce que cette jauge soit limitée à "1 000" personnes. "Mais il n'y pas que ça dans le texte. On a, dans ce texte, un prolongement de l'état d'urgence jusqu'au 30 octobre. Cela veut dire qu'on peut encore faire des confinements locaux, de prendre des mesures restrictives de liberté par décret. C'est ça que nous contestons", a poursuivi le président du groupe LR à l'Assemblée.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.