Cet article date de plus d'un an.

Propos du préfet de police de Paris liant hospitalisation et non-confinement : "Ils étaient inexacts et inopportuns, il s'en est excusé. L'incident est clos", indique Christophe Castaner

Didier Lallement, préfet de police de Paris, avait établi un lien direct entre les patients en réanimation et le non-respect des consignes de confinement, suscitant l'indignation de part et d'autre de la classe politique, certains réclamant sa démission.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Didier Lallement et le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, le 23 mars 2020, à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

"Les propos du préfet de police étaient inexacts et inopportuns. Il les a regrettés. Il s'en est excusé publiquement au moment où je vous parle et je sais pouvoir compter sur lui", a indiqué lundi 6 avril Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur,  au sujet des propos de Didier Lallement, préfet de police de Paris, qui avait établi un lien direct entre les patients atteints du coronavirus en réanimation et le non-respect des consignes de confinement. "L'incident est clos", a ajouté le ministre. 

Il continue sa mission de faire respecter le confinement à Paris, et dans les départements alentours. C'est tout ce que j'attends de lui et je n'ai pas plus de commentaires à faire.

Christophe Castaner

à franceinfo

Didier Lallement avait affirmé vendredi matin que "ceux qui sont aujourd'hui hospitalisés, qu'on trouve dans les réanimations, sont ceux qui au début du confinement ne l'ont pas respecté." "Il y a une corrélation très simple", assurait-il alors devant les caméras.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.