Prisons : la propagation du virus inquiète

Des détenus se sont inquiétés de leur situation en ces temps de confinement. Selon la garde des Sceaux, dix ont été testés positifs au Covid-19 et 450 auraient des symptômes.

Alors que le coronavirus se propage en France, les détenus sont inquiets. Le ministère avance des chiffres, mais sont-ils le reflet de la réalité ? "Sur le dernier décompte que nous avons eu, ces chiffres donnés sont en augmentation, il y aurait 15 détenus testés positifs. Les chiffres chez le personnel sont effroyables. On parle de 1 000 cas symptomatiques dans le personnel et 50 ont été testés positifs", avance Yoan Karar, secrétaire général adjoint du syndicat national pénitentiaire FO.

Pas de masques pour éviter la psychose

Que demander alors au ministère ? "On réclame que notre ministre prenne ses responsabilités. Il est inconcevable que du personnel continue à travailler sans masques. La prison est un endroit confiné avec une surpopulation confinée. On ne porte pas de masques pour éviter de créer une psychose. Il faut une prise de conscience du gouvernement", demande le délégué syndical. Faut-il une aide spécifique pour les détenus positifs ? "Un détenu contaminé est placé à l'extérieur du reste de la population pénale, mais cela n'empêchera pas la propagation du virus. Car nous, personnels, sommes vecteurs du virus", tance Yoan Karar.

Le JT
Les autres sujets du JT
La prison de la Santé, à Paris, le 19 mars 2020.
La prison de la Santé, à Paris, le 19 mars 2020. (JOEL SAGET / AFP)