Port du masque : les sanctions tombent

Dans de nombreuses villes, le port du masque a été renforcé et les amendes, qui peuvent aller de 38 à 135 euros, sont de plus en plus nombreuses.

franceinfo

Fini la prévention, l’heure est aux sanctions. Dans les rues de Nice (Alpes-Maritimes), la police municipale arrête depuis deux jours tous les passants au visage découvert. 135 euros d’amende, une sanction que la majorité des verbalisés ne comprend pas, même s'ils obtempèrent. "Ce n’est pas juste. Pourquoi moi alors que, si vous allez juste là, vous pouvez voir des gens sans masque", déplore ce touriste étranger.

Le port du masque trop peu appliqué

Après une semaine de prévention, l’obligation du port du masque est encore trop peu appliquée. Pour la mairie, l’amende est donc aujourd’hui le seul moyen de faire respecter la règle. "Tant qu’on ne touche pas au porte-monnaie, les personnes se disent 'oui c’est bien de me faire la réflexion, mais je fais ce que je veux'", explique Jean-Christophe Flament, responsable opérationnel de la police municipale de Nice. A Paris, les forces de l'ordre font encore de la prévention. Dans la capitale, par exemple, 4 083 contrevenants ont été rappelés à l'ordre.



Le JT
Les autres sujets du JT
Le port du masque est obligatoire dans les rues de Locronan (Finistère), comme ici le 10 août 2020.
Le port du masque est obligatoire dans les rues de Locronan (Finistère), comme ici le 10 août 2020. (FRED TANNEAU / AFP)