Philippines : le troc, la solution qui se développe face à la crise

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
6media Troc aux Philippines V6
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Des millions de Philippins ont perdu leur emploi et ont ressenti la faim à cause de la pandémie de Covid-19. Pour s’entraider, le troc se développe.

Un biberon, un manteau, un sweat de marque contre six kilogrammes de riz et une paire baskets contre un poulet, c’est ce que Lorraine Imperio a troqué sur un des nombreux sites d’échanges philippins. "J’aide les autres et ils m’aident en retour", confie cette maman de deux enfants âgée de 28 ans. Son mari est pâtissier à Manille (Philippines). Il travaille à mi-temps pour un salaire de base de 155 euros par mois dont la moitié est consacrée au loyer.

Boom des sites d’échanges en ligne

Comme Lorraine Imperio, des millions de Philippins ont perdu leur emploi pendant la pandémie de coronavirus. Ils n’ont plus de budget dédié à l’alimentation. Le troc est devenu une réponse, un moyen de survie. Les sites d’échanges se sont alors multipliés. 98 groupes de troc en ligne ont été recensés et des milliers d’utilisateurs. La moitié de ces sites est apparue pendant l’épidémie. 5,2 millions de familles aux Philippines ont ressenti la faim au moins une fois ces trois derniers mois, un chiffre au plus haut depuis six ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.