Port du masque, pass vaccinal… Quelles seront les nouvelles règles à partir du 14 mars

Le port du masque ne sera plus obligatoire sauf dans les transports. Le pass vaccinal va être suspendu.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des visiteuses du musée Jacquemart-André à Paris portant un masque de protection, le 26 mai 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

C'est une longue page qui va se tourner le 14 mars. A cette date, le pass vaccinal disparaîtra et le port du masque ne sera plus obligatoire dans la plupart des lieux où il est imposé aujourd'hui, a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, sur TF1, jeudi 3 mars. "La situation s'améliore grâce à nos efforts collectifs, grâce aux mesures que nous avons prises", a-t-il justifié. Franceinfo résume ses annonces.

Plus de pass vaccinal, mais un pass sanitaire dans les établissements de santé

Le pass vaccinal ne sera plus demandé à partir du 14 mars, a annoncé Jean Castex, qui a évoqué une "suspension". L'accès aux trains longue distance, aux restaurants, aux cafés, aux boîtes de nuits ou encore aux cinémas ne sera plus soumis à aucune condition.

Un pass sera toujours demandé dans "les établissements de santé", a précisé le Premier ministre. Cependant, il ne s'agira pas du pass vaccinal, mais du pass sanitaire : il sera donc possible de présenter un résultat négatif de test plutôt qu'un certificat de vaccination ou de rétablissement. Le type de test demandé et sa durée de validité n'ont pas été détaillés. 

En Outre-mer, la question n'est pas tranchée et des concertations seront organisées, précise Matignon dans un communiqué. L'obligation vaccinale qui s'impose aux soignants restera quant à elle en vigueur, a ajouté le Premier ministre.

Le pass vaccinal est entré en vigueur le 24 janvier dernier. Son prédécesseur, le pass sanitaire, existe depuis le 9 juin 2021. Le 22 février, au Sénat, le ministre de la Santé Olivier Véran avait évoqué la possibilité d'une levée du pass vaccinal, mais avait listé des critères qui devraient être remplis : un facteur de reproduction durablement inférieur à un, un taux d'incidence de moins de 500, et moins de 1 500 malades du Covid-19 en soins critiques. Ils étaient encore 2 329 mercredi, tandis que le taux d'incidence s'élevait à 585, le 27 février, et le facteur de reproduction à 0,6, le 21 février (les chiffres les plus récents de Santé publique France).

Plus d'obligation du masque, sauf dans les transports et établissements de santé

Au travail, dans les commerces, les administrations, ceux qui le souhaitent pourront tomber le masque à partir du 14 mars. L'obligation, aujourd'hui en vigueur dans tous les lieux clos à l'exception de certains des endroits concernés par le pass vaccinal, va être levée.

Tous les lieux publics et privés, des commerces aux salles de classe, sont concernés, à deux exceptions : les établissements médicaux et médico-sociaux, et les transports collectifs, "compte tenu de la promiscuité" a expliqué Jean Castex.

Le port du masque ne sera pas pour autant proscrit : les enseignants et les élèves, par exemple, pourront le garder s'ils le souhaitent, a précisé le ministère de l’Éducation nationale à franceinfo.

Le port du masque obligatoire était en vigueur depuis 2020 : il avait été imposé en mai dans les transports, en juillet dans les lieux publics clos et en septembre dans les entreprises.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass vaccinal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.