Vidéo Pass sanitaire : "Ce n'était pas courageux, c'était une obligation, un devoir", estime Martine Aubry

Publié
Article rédigé par
Radio France

La maire socialiste de Lille "ne comprend pas" le discours des opposants au pass sanitaire au nom de la liberté.

"Ce n'était pas courageux, c'était une obligation, un devoir", a déclaré Martine Aubry, maire socialiste de Lille, mercredi 1er septembre sur franceinfo, à propos de la décision d'Emmanuel Macron de mettre en place le pass sanitaire.

>> Covid-19 : faut-il un pass sanitaire pour les activités extrascolaires de vos enfants ?

"Si on ne veut pas se faire vacciner, on accepte qu'on ne puisse pas rentrer dans certains lieux où on risque de poser problème à d'autres", estime Martine Aubry. L'élue socialiste "ne comprend pas le discours" des opposants au pass au nom de la liberté.

"Ma liberté, c'est que mon enfant n'attrape pas le Covid parce que des parents de l'enfant voisin n'ont pas voulu se vacciner, la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres"

Martine Aubry, maire PS de Lille

sur franceinfo

La maire de Lille s'agace quand elle lit que "le pari de monsieur Macron à été réalisé", concernant l'accélération de la campagne de vaccination. Elle souligne que d'autres pays "ont vacciné beaucoup plus vite et beaucoup plus tôt", et que la France est "un petit peu en dessous de la moyenne européenne" qui est de "70% totalement vaccinés".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.