Vidéo Covid-19 : Adrien Quatennens "encourage" les soignants à se faire vacciner mais reste "très opposé au pass sanitaire"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le député de La France insoumise estime que le pass sanitaire instaure un "contrôle généralisé" et "qu'il confère une illusion d'immunité".

"Je les encourage" à se faire vacciner, a déclaré Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France insoumise, mercredi 15 septembre sur franceinfo, à destination des soignants non vaccinés alors que l'obligation vaccinale entre en vigueur mercredi en France pour plusieurs corps de métiers notamment les soignants ou les pompiers.

>> Vaccination obligatoire : que risquent les professionnels réfractaires ?

"Le vaccin fait partie de la solution, il protège efficacement contre les formes graves et permet de réduire la contamination", poursuit le député LFI. Ce qui ne l'empêche pas de réaffirmer son opposition à l'obligation vaccinale : "Je suis très opposé au pass sanitaire, car c'est le contrôle généralisé qui s'instaure et car il confère une illusion d'immunité en quelque sorte, puisque des études montrent qu'on peut être vacciné et continuer à se contaminer." 

"La conviction" plutôt que l'obligation

Adrien Qatennens souligne le "risque d'avoir plusieurs centaines de milliers de personnes qui pourraient être écartées de l'hôpital, alors qu'on en a extrêmement besoin, on ne peut pas s'en passer". Reprenant les propos de Jean-Luc Mélenchon, il juge "honteux que ceux qui étaient les héros et qu'on applaudissait au premier confinement, sont devenus des salauds non vaccinés".

"Ils n'ont que le pass sanitaire à la bouche, exactement comme ils n'avaient que confinement avant que nous soyons équipés du vaccin, ce n'est pas la bonne solution."

Adrien Quatennens, député LFI

sur franceinfo

Pour augmenter la couverture vaccinale, "il faut continuer à y aller par la conviction", et non par l'obligation, assure Adrien Quatennens. Pour appuyer sa démonstration, il s'appuie sur "la politique dictée par l'Organisation mondiale de la santé" et il cite l'Espagne qui "a choisi la carte de la conviction" et "a vacciné 100% des populations les plus fragiles".

Adrien Quatennens rappelle que La France insoumise a fait des "propositions de mesures alternatives" pour la gestion de la pandémie. Il prend l'exemple des écoles de New York où "dans toutes les salles de classe il y a deux purificateurs d'air, et en France cet hiver nos gamins vont devoir ouvrir les fenêtres, rien n'a été préparé".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.