Vaccination obligatoire des soignants : l'annonce de Macron divise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination obligatoire des soignants : l'annonce de Macron divise
FRANCE 3
Article rédigé par
F. Nicotra, T. Hesnard, A. Delcourt, France 3 Régions, Y. Saidani - France 3
France Télévisions

Pas de vaccin, pas de salaire. Les personnels soignants vont devoir se plier à la vaccination contre le coronavirus. Une décision loin de faire l'unanimité.

Emmanuel Macron a annoncé lundi 12 juillet, qu'à partir du 15 septembre, les personnels soignants devront tous être vaccinés. Il en va de leur avenir professionnel. Depuis, Line Morandais vit dans l'inquiétude. Lingère depuis 20 ans dans un Ehpad, elle avait choisi de ne pas se faire vacciner. Mais lundi soir, le verdict est tombé. Elle devra s'y plier comme les soignants. Une contrainte qui ne laisse que peu de choix au personnel.

Manque de recul

Pour les récalcitrants, cette inquiétude est souvent justifiée par le manque de recul des effets du vaccin. Pourtant, parmi nombre de soignants déjà vaccinés, cette décision de vaccination obligatoire s'imposait. Peur d'un côté, obligation de l'autre, cette nouvelle situation conflictuelle risque de porter un coup à une profession déjà en tension. Les directeurs d'Ehpad craignent pour leurs futurs effectifs alors que certains soignants affirmaient être prêts à démissionner plutôt que de se faire vacciner.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.