Projet de loi sur le pass sanitaire : les sénateurs PS ne le voteront pas "en l'état", estime Patrick Kanner

Les sénateurs du Parti socialiste souhaitent la vaccination obligatoire "pour tous", déclare sur franceinfo le président du groupe PS au Sénat.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le sénateur PS Patrick Kanner à Paris, le 17 juillet 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)

Les sénateurs PS ne voteront "pas en l'état" le projet de loi du gouvernement portant notamment sur le pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants. Sur franceinfo mardi 20 juillet, le sénateur du Nord Patrick Kanner, président du groupe PS au Sénat, juge que "les solutions imaginées ne sont pas à la hauteur de la flambée épidémique que nous connaissons aujourd'hui, qui est hors de contrôle."

>> Suivez notre direct sur les dernières informations concernant le coronavirus

Les sénateurs PS préfèrent "une solution radicale" pour faire face à l'épidémie. "Nous disons simplement qu'il faut vacciner obligatoirement l'ensemble de la population dès l'âge de 12 ans, comme on a pu le faire pour la polio ou la variole." Pour Patrick Kanner, cette obligation vaccinale est "le seul moyen d'atteindre l'immunité collective. Et l'immunité collective, c'est 90 à 95% de Français vaccinés. Ce n'est pas les 40 millions évoqués par le Premier ministre". Il appelle à "accélérer le mouvement avec cette vaccination."

Le projet de loi du gouvernement "prône des mesures qui ne seront pas appliquées", estime le sénateur PS. "On sait bien qu'il y a des restaurateurs qui préféreront payer une amende plutôt que d'appliquer le pass sanitaire qui devient une contrainte énorme." Cela conduira selon lui à se retrouver "dans quelques semaines", avec "des confinements partiels, des couvre-feu ici ou là, des empêchements de déplacement pour telle ou telle catégorie de Français dans tel ou tel territoire."

"Les Français ne supporteront plus ces mesures de restrictions."

Patrick Kanner, président du groupe PS au Sénat

à franceinfo

Le patron des sénateurs PS fait même le pari que "dans deux ou trois mois, même si le gouvernement repoussait, au travers de sa majorité parlementaire", les amendements portés par le groupe socialiste, "il sera amené à engager une vaccination obligatoire pour tous les Français pour enfin nous débarrasser de l'épidémie."

Concernant le pass sanitaire, Patrick Kanner s'interroge sur l'application des contrôles. "Moi je suis prêt à le montrer autant que de besoin. Mais ce que je ne veux pas, c'est que des Français qui n'ont aucune compétence, demandent à d'autres Français de montrer patte blanche." Cela va conduire à "des incidents" car cela "ne sera pas maîtrisé". Les Français risquent de dire "on nous oblige à prendre des dispositions qui ne marchent pas."

"Moi, je n'ai pas envie qu'il y ait une fronde au sein de notre pays", ajoute le sénateur. "On la voit apparaître. Cette fronde, aujourd'hui, profite des interstices non comblés par les textes de loi et par les règlements. Pour combler interstices, il n'y a qu'un moyen, c'est la vaccination obligatoire."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.