Pass sanitaire : une rentrée difficile pour les salles de sport

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : une rentrée difficile pour les salles de sport
Article rédigé par
M.Deveze, V.Vermot-Gaud, F.Pairaud - France 3
France Télévisions

Dans une salle de sport, les cours collectifs attirent peu de participants, malgré l'effet rentrée. Le gérant attribue cette baisse de fréquentation à l'obligation de présenter un pass sanitaire.

C'est la rentrée dans les salles de sport, en ce début septembre, mais contrairement à d'habitude, les salles ne sont pas bondées et les cours collectifs ont peu de participants. Depuis un mois, en effet, le pass sanitaire est obligatoire à l'entrée. Le gérant d'une salle, Grégory Rosati, constate de nombreuses demandes de résiliation depuis la mise en place de cette mesure, notamment par des clientes fidèles. Le résultat est une baisse de fréquentation et un vrai coup dur pour son chiffre d'affaires. "Ça représente 30% d'annulation à ce jour, et ça augmente tous les jours", lance-t-il. 

Des clients rassurés

Après huit mois de fermeture, le patron regrette cette mesure qui le pénalise, mais peut compter sur les clients qui sont rassurés par la mise en place du pass sanitaire. "On est en contact avec plein de gens, on touche des machines, il y a de la transpiration, on expire beaucoup, c'est normal", estime un habitué. Grégory Rosati avait pourtant investi pour assurer la distanciation, les gestes barrières, et dans des purificateurs d'air. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.