Pass sanitaire : une dizaine de personnes interpellées en Haute-Garonne pour un trafic

Plusieurs personnes ont été placées en garde à vue par les gendarmes de Haute-Garonne mercredi parce qu'elles sont soupçonnées d'avoir vendu de faux pass sanitaire. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une personne scanne un pass sanitaire avec son smartphone, le 29 septembre 2021 (illustration). (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Une dizaine de personnes ont été interpellées et placées en garde à vue mercredi 20 octobre par les gendarmes de Haute-Garonne dans le cadre d'une enquête sur une vaste escroquerie au pass sanitaire, selon les informations de France Bleu Occitanie. Elles sont soupçonnées d'être impliquées "dans l'obtention indue de pass sanitaires", indique le parquet de Toulouse.

>> Pass sanitaire : le porte-parole du gouvernement "ne voit pas comment" il pourrait alléger le dispositif avant le 15 novembre

La principale suspecte est une femme de 20 ans qui travaillait au vaccinodrome de Muret. Les enquêteurs soupçonnent en effet que ces pass aient été vendus par des personnes travaillant dans ce centre situé à 25 kilomètres de Toulouse. "Les investigations diront s'il s'agit d'un réseau ou pas. Il est encore trop tôt pour dire si c'est une véritable organisation", a précisé le parquet. Pour cela, les gardes à vue peuvent être prolongées jusqu'à vendredi.

Le 23 septembre, l'Assurance maladie a indiqué que 350 procédures étaient en cours concernant la délivrance présumée de quelque 36 000 faux pass sanitaire en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.