Pass sanitaire obligatoire dans les salles de sport : le président d'un syndicat "craint que tout ne soit pas prêt" ce mercredi 21 juillet

Le pass sanitaire doit obligatoirement être présenté à l'entrée des lieux de culture et de loisirs accueillant plus de 50 personnes. Dans les salles de sport, le contrôle sera un casse-tête, entre manque de personnel et salariés qui refuseraient de le faire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le président d'un syndicat de salles de sport, Thierry Dol, rapporte que des adhérents ont annoncé vouloir résilier leur abonnement, refusant de présenter leur passe sanitaire à l'entrée à partir de ce mercredi 21 juillet. (LOÏC DÉQUIER / MAXPPP)

"Nous n’avons eu qu’une petite semaine pour nous préparer et nous craignons malheureusement que tout ne soit pas prêt" ce mercredi 21 juillet "pour cette mise en place du pass sanitaire dans les salles de sport" réagit sur franceinfo Thierry Doll, président du FNEAPL - France Active, syndicat qui représente 1 750 salles de sport et activités de plein air. Le pass sanitaire entre en vigueur dans les lieux de culture et de loisirs qui accueillent plus de 50 spectateurs.

Pas assez de personnel pour contrôler

"Nous avons été informés lundi soir, comme tout le monde, par le président de la République, lors de son allocution. Et ensuite, nous avons multiplié les contacts avec le ministère pour avoir un peu plus d'informations. Tout n'est pas tout à fait clair. Le décret est sorti mardi 20 juillet. Et il faut le décrypter. Il faut le mettre en place", explique le syndicaliste.

Il affirme que les salles de sport n'ont "pas les capacités pour pouvoir embaucher du monde et contrôler le pass sanitaire", surtout "après huit mois de fermeture", il n'y a plus beaucoup de trésorerie et donc "ça va être très difficile de réengager du personnel pour pouvoir l'affecter à cette tâche-là".

Des adhérents ne viendraient plus

D'ailleurs, "il y a aussi le comportement du salarié qui peut très bien aujourd'hui refuser de contrôler et qui va nous mettre dans des situations délicates. Quand je dis qu'il peut très bien refuser le contrôle, certains nous ont déjà fait savoir que ce n'était pas sur leur fiche de poste et qu'à partir de là, ils ne réaliseraient pas le contrôle". Seront-ils sanctionnés ? "Des sanctions de licenciement pour des salariés avec qui on travaille tous les jours, c'est difficile", répond Thierry Doll.

Par ailleurs, il constate "une tendance assez franche de certains adhérents qui nous ont fait savoir que si le pass sanitaire était mis en place, ils demanderaient la résiliation de leur abonnement, voire leur remboursement. On attend une semaine pour voir un peu comment cela va se passer et quantifier véritablement ce phénomène."

Dans les salles de sport, comme au cinéma, au musée ou dans des établissements sportifs, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif, alors que le nombre des contaminations explose, en raison du variant Delta, plus contagieux. Plus de 18 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés ces dernières 24h, une hausse de 150% en une semaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.