Pass sanitaire : les groupes LR et centriste, majoritaires au Sénat, annoncent leur intention de saisir le Conseil constitutionnel

Bruno Retailleau (LR) et Hervé Marseille (Union centriste) ont publié jeudi un communiqué dans lequel ils déclarent ainsi veiller à "trouver le meilleur équilibre entre la nécéssité de combattre la propagation du virus et la protection des libertés individuelles".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, s'adresse aux sénateurs le 1er avril 2021 à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Pour le pass sanitaire, ils veulent que tous les voyants soient au vert . Les groupes LR et centriste, qui composent la majorité sénatoriale, ont annoncé jeudi 15 juillet qu'ils saisiraient le Conseil constitutionnel après l'adoption du projet de loi prévoyant son extension.

"Lors de son examen au Sénat, nous veillerons à trouver le meilleur équilibre entre la nécessité de combattre la propagation du virus et la protection de nos libertés publiques", affirment les présidents des groupes LR Bruno Retailleau et centriste Hervé Marseille dans un communiqué commun. "C'est ainsi que conscients de cette exigence, nous saisirons le Conseil constitutionnel (...) pour avoir toutes les garanties possibles", ajoutent-ils.

"Personne de raisonnable ne peut méconnaître l'importance qu'il y a à protéger par le vaccin la population", déclarent les deux chefs de file, soulignant qu'une extension du pass sanitaire "comportera des conséquences importantes sur nos vies quotidiennes".

Le président du Sénat (LR) Gérard Larcher a approuvé dans la même journée l'extension du pass sanitaire, un "bon levier" certes "restrictif des libertés" mais "nécessaire" face au Covid-19, à condition qu'il soit placé "sous le contrôle du parlement".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.