Pass sanitaire : la jauge abaissée à 50 personnes dans certains lieux publics dont les salles de sport, de spectacles et les musées

Ce changement, qui s'applique à partir du mercredi 21 juillet, est entériné par un décret paru au Journal officiel, distinct du projet de loi présenté lundi par le gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un contrôle du pass sanitaire européen contre le Covid-19 au stade Raymond Petit à Tomblaine (Meurthe-et-Moselle). (MAXPPP)

Le pass sanitaire contre le Covid-19 devra être présenté dans un certain nombre de lieux pouvant accueillir 50 personnes, comme des salles de cinéma, de spectacle, de jeux, de sport ou des musées, selon un décret paru mardi 20 juillet au Journal officiel, qui entrera en vigueur mercredi. Le port du masque ne sera plus obligatoire pour le public dans les lieux où l'entrée est conditionnée au pass sanitaire, a également annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur RTL.

>> Covid-19, variants, pass sanitaire… Suivez les dernières informations dans notre direct

Sont concernés notamment les lieux de culte, les salles de conférences, de spectacles, les cinémas, les chapiteaux, les salles de jeux et de danse, les foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire, ainsi que les établissements sportifs couverts. Sont également concernés par cet abaissement de la jauge, "les événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l'espace public ou dans un lieu ouvert au public".

Face à "un virus qui contamine à la vitesse de l'éclair", le Conseil des ministres a en outre adopté lundi le projet de loi comprenant l'obligation vaccinale des soignants et étendant le pass sanitaire, avec quelques assouplissements sur les amendes et contrôles. Ce texte débutera mardi son chemin au Parlement avant une éventuelle adoption en fin de semaine. Il prévoit notamment l'extension du pass sanitaire notamment aux cafés, restaurants et trains "à partir de début août".

Des incertitudes demeurent quant à son application aux centres commerciaux. Le gouvernement souhaite maintenir l'obligation de le présenter dans les plus grands établissements mais doit trouver la bonne formule en tenant compte de l'avis du Conseil d'Etat qui juge que l'accès aux biens de première nécessité doit être garanti.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.