Pass sanitaire : des conséquences "catastrophiques" pour les parcs d'attraction

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : des conséquences "catastrophiques" pour les parcs d'attraction
France 3
Article rédigé par
A.Peyrout, N.Fleury, France 3 Marseille, France 3 Dijon, C.Ricco - France 2
France Télévisions

La baisse de la fréquentation des parcs d'attraction en France suite à la mise en place du pass sanitaire, mercredi 21 juillet, est telle que les pertes de certaines entreprises sont jugées "catastrophiques", en pleine saison touristique. 

Depuis la mise en place du pass sanitaire, le mercredi 21 juillet, les parcs d'attractions sont à la peine en France. En Saône-et-Loire, un parc d'attraction situé près du Creusot doit contrôler à l'entrée chaque visiteur, qui doit disposer d'un code barre avec la preuve d'une vaccination complète ou d'un test négatif au Covid-19. La vérification crée une nouvelle file d'attente, et la mesure décourage certains clients et crée des difficultés d'organisation pour d'autres. La fréquentation a baissé de plus de 50%. "Le premier jour, c'était vraiment catastrophique", explique Mathieu Chevalier, le directeur du Parc des Combes. 

Moins 60% de fréquentation

À La Roque-d'Anthéron, près de Marseille (Bouches-du-Rhône), un parc d'attractions enregistre moins de 60% de fréquentation en une semaine. L'inquiétude a laissé place à la colère chez le PDG du parc Grimmland, Maurin Hugues. "Imaginez pour une entreprise familiale, ou n'importe quelle entreprise, on lui dit que son chiffre d'affaires baisse du jour au lendemain de 60%, c'est catastrophique. Et tous les parcs en France on le même problème, et je ne comprends pas, personne ne réagit", déplore le gérant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.