Le projet de loi anti-Covid adopté dans la douleur

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Le projet de loi anti-Covid adopté dans la douleur
France 2
Article rédigé par
J. Frayssinet - France 2
France Télévisions

Il aura fallu deux jours et deux nuits entières de débats enflammés à l'Assemblée nationale avant que le projet de loi anti-Covid ne soit adopté, vendredi 23 juillet, à l'aube. Il est maintenant entre les mains du Sénat.

Quelque 1 200 amendements examinés au pas de charge en deux jours, avec au bout de la nuit une adoption du nouveau projet de loi anti-Covid, par 117 voix pour contre 86, vendredi 23 juillet. Déjà partiellement appliqué depuis mercredi et très controversé, l'article 1er actant le pass sanitaire est adopté par 132 voix contre 106. Malgré un premier amendement du groupe socialiste, le dispositif s'appliquera finalement aussi dans les hôpitaux et les Ehpad après une seconde délibération demandée par le ministre de la Santé Olivier Véran.

Vaccination obligatoire des soignants

Les débats se sont longuement attardés sur l'obligation vaccinale pour les soignants, permettant leur licenciement à l'issue de deux mois. Une disposition adoptée malgré les charges des députés LFI et LR. C'est désormais au Sénat de se prononcer sur ce texte. Le gouvernement souhaite le faire adopter d'ici à la fin du week-end.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.