Fuite du pass sanitaire d'Emmanuel Macron : les suspects ont été "identifiés", selon la Cnam

Le Conseil national de l'Ordre des médecins a été saisi et doit "statuer sur les suites disciplinaires à donner".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron lors des rencontres de l'U2P, à Paris, le 16 septembre 2021. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / AFP)

Les soignants qui ont partagé sur les réseaux sociaux le pass sanitaire d'Emmanuel Macron "ont été identifiés", a annoncé l'Assurance-maladie mercredi 22 septembre. "Les professionnels de santé ayant eu accès irrégulièrement [au QR code du chef de l'Etat], en infraction par rapport au code de déontologie qui s'impose à eux, ont été identifiés par la Caisse nationale d'assurance-maladie (Cnam) dans la base Vaccin Covid", a précisé l'organisme.

La Cnam "a saisi le Conseil national de l'Ordre des médecins, qui est l'instance compétente pour les sujets concernant la déontologie dans le milieu de la santé", a confirmé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. "Il n'y a pas dans le système de faille technique qui a entraîné une fuite du QR code du président de la République", a-t-il rappelé.

De son côté, le Conseil national de l'Ordre des médecins a rappelé "avec fermeté à l'ensemble des médecins que l'accès aux données de santé de patients ne saurait être justifié que pour des raisons médicales". Il a annoncé, dans un communiqué, avoir "immédiatement demandé transmission par la Cnam de l'identité des médecins à l'origine de cette divulgation, afin de les transmettre aux conseils départementaux de leurs lieux d'exercice, qui statueront sur les suites disciplinaires à donner, selon la procédure". Le Conseil "se prononcera par ailleurs, en session plénière, sur les suites qu'il donnera en son nom propre à cette atteinte grave au secret médical".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.