DIRECT. Covid-19 : le confinement complètement levé à La Réunion à partir de samedi

Le préfet de l'île a annoncé la levée du confinement, grâce à l'amélioration de la situation épidémique.

Une soignante de l\'hôpital de Saint-Denis de la Réunion, le 30 juillet 2021.
Une soignante de l'hôpital de Saint-Denis de la Réunion, le 30 juillet 2021. (RICHARD BOUHET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La Réunion déconfinée. Le confinement en vigueur dans l'ile depuis le 31 juillet pour freiner une nouvelle vague de Covid-19 sera complètement levé à partir de samedi et le couvre-feu repoussé à 23 heures, a annoncé le préfet mercredi 15 septembre dans un communiqué. "Pour la cinquième semaine consécutive, la situation épidémique s'améliore à La Réunion", a expliqué Jacques Billant, soulignant que "les dernières données de Santé publique France en date du 11 septembre font (...) état d'un taux d'incidence à 99 et d'un taux de positivité à 2,1% [soit au niveau des moyennes nationales]".

Une rallonge d'un mois pour les soignants primo-vaccinés. "Ceux qui n'ont reçu qu'une dose bénéficieront d'une période de tolérance jusqu'au 15 octobre, le temps de recevoir leur deuxième dose", a précisé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la mi-journée.

Conseil de défense et Conseil des ministres. Emmanuel Macron a réuni mercredi matin un Conseil restreint de défense et de sécurité nationale. Le traditionnel Conseil des ministres a eu lieu dans la foulée, avant la conférence de presse de Gabriel Attal.

 Première plainte contre l'obligation vaccinale aux Etats-Unis. Les autorités d'Arizona, Etat dirigé par un gouverneur républicain, ont annoncé mardi avoir déposé la première plainte contre la décision du président démocrate Joe Biden de rendre la vaccination obligatoire pour les deux tiers des salariés américains.

Fin de la distanciation sociale aux Pays-Bas. Les Pays-Bas ont annoncé mardi un allègement des restrictions, dont la fin de la distanciation sociale et la mise en place d'un "pass Covid" pour entrer dans les bars, les restaurants et les festivals.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h03 : Voici les contenus qu'il ne fallait pas rater aujourd'hui sur franceinfo :

22h46 : Tous les diplomates participant à l'assemblée générale des Nations unies, la semaine prochaine à New York, devront montrer une preuve de vaccination contre le Covid-19, en vertu des règles en vigueur dans la ville. Mais cette obligation suscite la colère de Moscou. Dans un courrier, l'ambassadeur russe auprès des Nations unies s'est dit "très surpris et déçu".

22h24 : Depuis aujourd'hui, les soignants et les personnels travaillant au contact de personnes vulnérables doivent avoir reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid. Dans le cas contraire, ils ne sont plus autorisés à exercer leur métier. Plusieurs manifestations ont été organisées en France pour protester contre la mesure.





21h54 : Les données personnelles d'environ 1,4 million de personnes, qui ont effectué un test de dépistage du Covid-19 en Ile-de-France mi-2020, ont été dérobées "à la suite d'une attaque informatique", annonce l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Cette attaque a été "conduite au cours de l'été et confirmée le 12 septembre", précise le communiqué.

20h23 : L'accès aux sites iconiques de Rio de Janeiro, capitale touristique du Brésil, comme le Pain de sucre, mais aussi aux lieux culturels ou aux salles de sports est conditionné depuis aujourd'hui à la présentation d'un pass sanitaire. L'entrée en vigueur du dispositif aurait dû avoir lieu le 1er septembre mais la mairie l'avait repoussée de 15 jours en raison de problèmes techniques.

21h47 : heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Trois nouveaux départements ont été placés en vigilance orange pour des risques de pluie et d'inondation. Il s'agit de la Savoie, la Haute-Savoie et l'Ain. Cela porte à huit le nombre de départements en vigilance orange. Suivez notre direct.

• Le taux d'incidence est tombé sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants au niveau national, pour la première fois depuis mi-juillet. Le nombre de malades hospitalisés continue par ailleurs de baisser avec 9 555 personnes hospitalisées pour une infection au Covid, dont 1 959 en réanimation.


Salah Abdeslam a justifié les attentats du 13-Novembre par l'intervention militaire française contre le groupe Etat islamique.

La comédienne Marthe Mercadier, "reine" du théâtre de boulevard, est morte à l'âge de 92 ans, a annoncé sa famille.

• Messi, Neymar et Mbappé seront titulaires ensemble pour la première fois avec le PSG, annonce l'UEFA.

21h46 : Du côté de la campagne de vaccination, 49 849 575 personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, selon les données publiées par Santé publique France, soit 73,9% de la population française. Et 47 104 178 personnes ont un schéma vaccinal complet, soit 69,9% de la population française totale.







21h42 : En complément de cette baisse du taux d'incidence, le nombre de nouveaux cas continue de baisser également, avec 8 535 cas par jour en moyenne sur une semaine.




20h02 : Le taux d'incidence est tombé sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants (99,2 le 12 septembre) au niveau national, pour la première fois depuis mi-juillet.

19h13 : La décrue épidémique se poursuit. La France compte 9 555 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 1 959 en réanimation, selon les dernières données de Santé publique France. Par ailleurs, 79 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, contre 100 il y a une semaine.





21h40 : Depuis aujourd'hui, tout le personnel des établissements de santé, y compris administratif, doit être vacciné ou primo-vacciné. Selon les chiffres récoltés par franceinfo, 95% du personnel est vacciné dans les hôpitaux d'Île-de-France et de Lyon, 93% à Marseille, 83% à Bordeaux.

21h38 : L'obligation vaccinale pour les soignants est "une très mauvaise nouvelle", affirme sur franceinfo le docteur Arnaud Chiche, anesthésiste-réanimateur à Hénin-Beaumont. "Toute décision qui fait qu'il y a moins de soignants à l'hôpital est une très mauvaise décision."

21h35 : L'Agence de sécurité du médicament annonce avoir relevé un "nombre important" de cas d'échec du vaccin contre le Covid-19 de Janssen, qui fonctionnait à l'origine avec une seule dose. Pourquoi l'ANSM s'inquiète-elle ? Combien de Français sont concernés ? On tente d'y répondre dans cet article.


18h00 : Il est 18 heures. Vous n'avez rien suivi à l'actu ? Voici ce qu'il faut savoir :

Trois nouveaux départements ont été placés en vigilance orange pour des risques de pluie et d'inondation. Il s'agit de la Savoie, la Haute-Savoie et l'Ain. Cela porte à huit le nombre de départements en vigilance orange. Suivez notre direct.

Salah Abdeslam a justifié les attentats du 13-Novembre par l'intervention militaire française contre le groupe Etat islamique.


• L'avocat Fabrice Di Vizio, figure médiatique du mouvement contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants, est visé par une enquête déontologique du conseil de l'ordre du barreau de Paris, a appris franceinfo de sources proches du dossier.

La comédienne Marthe Mercadier, "reine" du théâtre du boulevard, est morte à l'âge de 92 ans, a annoncé sa famille à l'AFP.

17h49 : Le confinement en vigueur à La Réunion depuis le 31 juillet pour freiner une nouvelle vague de coronavirus sera complètement levé à partir de samedi et le couvre-feu repoussé à 23 heures, annonce le préfet dans un communiqué.

15h22 : L'avocat et figure de proue des anti-pass sanitaires Fabrice Di Vizio est visé par une enquête déontologique du conseil de l'Ordre des avocats, a appris franceinfo de sources proches du dossier. La procédure peut prendre jusqu’à 2 semaines et mener à la saisine d’une instance disciplinaire le cas échéant. Sur Twitter, ce dernier a annonce qu'il quittait la vie publique.

14h10 : 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Salah Abdeslam a justifié les attentats du 13-Novembre par l'intervention militaire française contre le groupe Etat islamique. Suivez notre direct.

L'état de catastrophe naturelle va être déclaré la semaine prochaine, annonce le gouvernement. Cinq départements sont toujours ce midi en vigilance orange aux orages, aux crues et pour des risques d'inondations (Isère, Gard, Hérault, Drôme et Ardèche). Suivez notre direct.

Plus de 90% des soignants sont désormais vaccinés, annonce le gouvernement alors que l'obligation vaccinale à l'égard de cette profession entre en vigueur aujourd'hui. Suivez la situation en direct.


Chose rare, le smic va légèrement augmenter le 1er octobre. Cela correspondant à une hausse de près de 35 euros brut mensuel, selon l'AFP. Le ministère du Travail devrait préciser le montant dans la journée.

13h52 : Alors que le sursis accordés aux personnels non vaccinés touche à sa fin, "5 à 8%" des personnels d'établissements et des services à domicile "refusent" de se faire vacciner, a estimé Pascal Champvert, président de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) sur franceinfo.

13h28 : Un cluster à la prison d’Angoulême (Charente) a été déclaré lundi par l’Agence régionale de santé, selon France Bleu La Rochelle. Sept cas positifs ont été recensés ces derniers jours chez les détenus du quartier des hommes.

12h54 : Gabriel Attal se félicite du recul de l'épidémie en France hexagonale avec des niveaux de contamination trois fois moins importants qu'en août. La situation reste cependant "très préoccupante" dans les territoires ultra-marins. Concernant l'obligation vaccinale des soignants qui rentre en vigueur aujourd'hui, le porte-parole du gouvernement rapporte que plus de 90% sont désormais vaccinés (contre 64% début juillet). Une période de tolérance est prévue jusqu'au 15 octobre pour ceux qui n'ont pas encore reçu leur deuxième dose.

12h16 : Il est tout chaud, voici votre plateau-repas de l’actualité :

• Cinq départements sont toujours ce midi en vigilance orange aux orages, aux crues et pour des risques d'inondations (Isère, Gard, Hérault, Drôme et Ardèche). Dans le Gard, la personne portée disparue depuis soir a été retrouvée saine et sauve ce matin. Suivez notre direct.

Elle aura pris la parole pendant un peu plus d'une heure : la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a fait son traditionnel discours sur l’Etat de l’Union ce matin. Dons de vaccins, aide supplémentaire en Afghanistan, lutte contre les violences faites aux femmes... Voici ce qu'il faut en retenir.

Chose rare, le smic va légèrement augmenter le 1er octobre. Cela correspondant à une hausse de près de 35 euros brut mensuel, selon l'AFP. Le ministère du Travail devrait préciser le montant dans la journée.

L'ultimatum a expiré. Deux mois après son annonce par Emmanuel Macron, l'obligation vaccinale s'applique à tous les professionnels de santé à partir d'aujourd'hui.

Après le match nul (0-0) des Lillois face à Wolfsburg hier soir, place au PSG. Les Parisiens s'en vont affronter les Belges de Bruges à 21 heures pour leur entrée en lice en Ligue des champions.

11h28 : On range les pointes. Les mondiaux de cross, qui devaient de tenir le 19 février 2022 à Bathurst (Australie), sont reportés à 2023 en raison des restrictions de voyages imposées par les autorités locales pour endiguer la propagation du Covid-19, annonce ce matin de la Fédération internationale d’athlétisme.

11h00 : Soulagement à Sydney. Les autorités annoncent la levée du couvre-feu dans la plus grande ville d'Australie puisque le nombre de cas de Covid-19 demeure stable. Depuis près de trois mois, les habitants avaient interdiction de sortir entre 21 heures et 5 heures.

10h52 : Les premières remontées de terrain maintenant que la vaccination est obligatoire pour les soignants : à Rouen, par exemple, seuls 44 des 10 500 salariés du CHU ont refusé de s'y soumettre. Chiffre donné par sa directrice générale à France Bleu Normandie.

La suite pour eux ? Ils "seront tous individuellement rencontrés afin que nous puissions évoquer leur situation, mais ils seront suspendus, explique Véronique Desjardins. Si nous pouvons leur apporter un soutien, qu’il soit d’ordre médical, social, psychologique, bien sûr, nous le ferons, mais nous appliquerons la loi."

09h11 : Vous reprendrez bien un café serré et un petit rappel de l'actualité :

• Pas de cours pour les élèves du Gard aujourd'hui. Les établissements scolaires du Gard resteront fermés, après les trombes d'eau qui sont tombés hier sur le département. Les recherches ont repris ce matin pour tenter de retrouver une personne portée disparue près de Nîmes. Suivez la situation dans notre notre direct.

• Ce matin, quatre départements sont toujours placés en vigilance orange aux orages, aux crues et pour des risques d'inondations : le Gard donc, mais aussi l'Hérault, la Drôme et l'Ardèche. L'Allier, le Puy-de-Dôme, le Cantal et l'Aveyron ne sont plus concernés.


La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, prononce dans quelques instants son traditionnel discours sur l'état de l'Union devant le Parlement européen à Strasbourg. Vous pouvez suivre dans notre direct ce rendez-vous qui marque le début de l'année politique européenne.


L'ultimatum a expiré. Deux mois après son annonce par Emmanuel Macron, l'obligation vaccinale s'applique à tous les professionnels de santé à partir d'aujourd'hui.

Après le match nul (0-0) des Lillois face à Wolfsburg hier soir, place au PSG. Les Parisiens s'en vont affronter les Belges de Bruges à 21 heures pour leur entrée en lice en Ligue des champions.

08h42 : L'obligation vaccinale pour le personnel soignant entre en vigueur aujourd'hui. Dans les hôpitaux, on serait "au-dessus de 90%" de personnes vaccinées, glisse à franceinfo le professeur François-René Pruvot, président de la Conférence des présidents de commissions médicales d’établissement de centres hospitaliers universitaires. Son interview est ici.



Le professeur François-René Pruvot, président de la Conférence des présidents de commissions médicales d’établissement de centres hospitaliers universitaires (CHU), le 30 mars 2021. (CÉCILE BIDAULT / FRANCE-BLEU NORD)(FRANCE BLEU NORD)

08h25 : Peut-être faites-vous partie des randonneurs qui ont arpenté les Pyrénées ou les Alpes cet été. En tout cas, "la montagne a enregistré une fréquentation à la hausse de 8% cet été, explique Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, sur Public Sénat. Les Français avaient besoin de s’oxygéner, de s’aérer, de faire de la randonnée, du vélo."

07h16 : Reste le champ des possibles évolutions du Sars-Cov-2 est encore large. Chaque mutation "ouvre un nouveau paysage adaptatif", pointe le biologiste Samuel Alizon. Un phénomène qui questionne notre capacité à endiguer durablement l'épidémie. "C'est en couplant la vaccination à d'autres mesures barrières que l'on peut limiter la propagation du virus et donc sa réplication", défend quant à lui le virologue Etienne Decroly.

07h16 : "Jusqu'à présent, les variants qui ont eu du succès, sont ceux qui sont plus transmissibles."

Tous les variants ne suscitent pas le même degré d'inquiétude. L'OMS a d'ailleurs établi une classification spécifique, qui va de variant "à suivre" à "préoccupant". Certains ont même tendance à disparaître au profit de nouvelles souches plus compétitives.

07h15 : Alpha, Beta, Gamma, Delta et maintenant Mu. La liste des nouvelles souches du Sars-Cov-2 ne cesse de s'allonger, suivant l'ordre des lettres de l'alphabet grec. Mais pourquoi de nouveaux variants font-ils régulièrement leur apparition ? Dans quelle mesure ce phénomène est-il inquiétant ? Pour y voir plus clair, j'ai interrogé plusieurs experts.

Une image de synthèse du virus du Sars-CoV-2 à l'intérieur d'une cellule humaine. (SCIENCE PHOTO LIBRARY VIA AFP)


(SCIENCE PHOTO LIBRARY VIA AFP)

07h33 : Emmanuel Macron avait donné jusqu'au 15 septembre aux 2,7 millions de professionnels de santé pour se faire vacciner. Nous y sommes : dorénavant, les soignants qui ne peuvent pas justifier d'une première injection, d'une contre-indication vaccinale ou d'une contamination récente "ne peuvent plus exercer leur activité", ni recevoir leur salaire.

Cet ultimatum concernait tout le système de soins, au sens large : hôpitaux, maisons de retraite, soignants libéraux, aides à domicile, pompiers, ambulanciers... On vous explique ici ce que risquent les réfractaires.

Des infirmiers et des pompiers participent à une manifestation contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale qui concerne leurs professions, le 11 septembre 2021, à Paris. (PIERRE LARRIEU / HANS LUCAS / AFP)


(PIERRE LARRIEU / HANS LUCAS / AFP)

07h15 : Un café serré, comme ce rappel de l'actualité, pour commencer tout doux la journée :

• Les établissements scolaires du Gard resteront fermés aujourd'hui après les trombes d'eau qui sont tombés hier sur le département. L'orage est passé, mais il laisse derrière lui des routes coupées et des champs inondés. Une personne est portée disparue près de Nîmes. Suivez la situation dans notre notre direct.

• Ce matin, huit départements sont placés en vigilance orange aux orages, aux crues et pour des risques d'inondations. Le Gard donc, mais aussi l'Allier, le Puy-de-Dôme, le Cantal, l'Aveyron, l'Hérault, la Drôme et l'Ardèche.


L'ultimatum a expiré. Deux mois après son annonce par Emmanuel Macron, l'obligation vaccinale s'applique à tous les professionnels de santé à partir d'aujourd'hui.

Frustrant. Les Lillois ont concédé le match nul (0-0) face à Wolfsburg pour leur premier match dans le groupe G. Ce soir, place au PSG qui s'en va affronter les Belges de Bruges à 21 heures.