Royaume-Uni, Portugal, Grèce... Les personnes non-vaccinées de retour de ces pays devront présenter un test de moins de 24 heures

Le gouvernement annonce dans un décret paru samedi 17 juillet un renforcement de ses mesures de contrôle aux frontières. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport international de Chania, en Grèce, le 27 juin 2021.  (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)

Face à la circulation rapide du variant Delta du Covid-19, le gouvernement annonce un renforcement de ses mesures de contrôle aux frontières dans la nuit de samedi à dimanche 18 juillet, précise la communication du Premier ministre à franceinfo.

Un régime renforcé sera ainsi mis en place pour le Royaume-Uni, avec un test exigé au départ (PCR ou antigénique) de moins de 24 heures (contre 48 heures aujourd'hui) pour les personnes non-vaccinées.

L'Espagne, le Portugal, Chypre, les Pays-Bas et la Grèce seront également mis sous surveillance au sein de l’espace européen, avec un test exigé au départ de moins de 24 heures pour les personnes non-vaccinées (contre 72 heures aujourd'hui).

Par ailleurs, la Tunisie, le Mozambique, Cuba et l'Indonésie intègrent la liste des pays rouges. Les voyageurs non vaccinés en provenance de ces pays devront pouvoir justifier d'un motif impérieux et être testés au départ et à l'arrivée. Ils devront également observer une quarantaine de 10 jours une fois sur le sol français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.