Covid-19 : les députés adoptent l'article rendant possible la prolongation du pass sanitaire

Cet article, adopté à une voix près, ouvre la possibilité, si la situation sanitaire l'exigeait, de prolonger le pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une personne montre son pass sanitaire sur un smartphone, le 11 octobre 2021. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Dans un mouchoir de poche. Les députés ont voté de justesse, mercredi 20 octobre, l'article 2 du texte de loi sur la vigilance sanitaire : 74 voix pour, 73 contre. Ce texte permet à l'exécutif de prolonger le pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022 si la situation sanitaire l'exigeait. 

Ce délai du 31 juillet 2022 est contesté par l'ensemble des oppositions. Des élus de droite comme de gauche critiquent un "chèque en blanc", dans un "état d'exception" qui devient "la norme", avec un pays qui pendant les six dernières années a vécu plus de trois ans sous différents états d'urgence, entre les attentats et la crise sanitaire.

Au coup d'envoi des débats sur ce texte de "vigilance sanitaire", mardi soir, Olivier Véran avait appelé à "ne pas nous désarmer quand bien même le virus montrerait des signes de faiblesses, à rester vigilants, acteurs, actifs pour ne pas laisser la moindre prise au virus". Le ministre de la Santé a souligné que la loi permettra seulement "si la situation l'exige" de maintenir le pass sanitaire jusqu'au 31 juillet ou de "déclencher l'état d'urgence", alors que la France métropolitaine vit actuellement sous un régime transitoire de sortie de l'urgence sanitaire. Mais "la perspective d'allègement du pass" demeure et sera "examinée à la mi-novembre".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.