Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : le pass vaccinal pourrait être levé "fin mars-début avril", selon Alain Fischer

Pour le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, le taux d'incidence et la surcharge hospitalière pourraient évoluer favorablement dans les prochaines semaines.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Photo d'illustration du pass vaccinal. Le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinal Alain Fischer estime que le pass vaccinal pourrait être levé "fin mars-début avril", en fonction de l'évolution des indicateurs sanitaires. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Bientôt la fin du pass vaccinal ? Pour Alain Fischer, président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, la situation sanitaire pourrait évoluer suffisamment vite dans les prochaines semaines pour justifier de mettre fin au dispositif "d'ici fin mars-début avril". Interrogé par la mission d'information du Sénat, le professeur d'immunologie a précisé mercredi 9 février les conditions qui doivent encore être remplie pour un tel allègement. "Il faut un taux d'incidence réduit. (...) Ça veut dire au moins 10 ou 20 fois moins élevé qu'aujourd'hui, et surtout que la surcharge hospitalière actuelle ait disparu."


Mais "l'incidence est en train de diminuer assez vite", a reconnu le "monsieur vaccins" du gouvernement. "Si les gens se vaccinent et suivent les consignes, d'ici la fin mars-avril, j'espère qu'on arrivera à cette situation." Une estimation qui confirme la trajectoire évoquée le 2 février par le ministre de la Santé Olivier Véran, qui avait déclaré sur BFMTV : "La fin [du pass vaccinal], on la connaît, c'est juillet. Mais si nous pouvons supprimer le pass avant, nous le ferons."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.