Covid-19 : l'Italie étend le pass sanitaire aux enseignants et usagers des transports publics

Cette extension entrera en vigueur le 1er septembre, prévoit un décret gouvernental. Le pass sanitaire devient par ailleurs obligatoire à partir de vendredi pour accéder aux musées et cinémas.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un certificat Covid européen, sur un smartphone, devant le Colisée, à Rome, en Italie, le 3 août 2021. (MARIA LAURA ANTONELLI / AG F/ SIPA / MARIA LAURA ANTONELLI / AGF)

Le pass sanitaire gagne du terrain en ItalieLe gouvernement a décidé jeudi 5 août de rendre ce document obligatoire pour les enseignants ainsi que pour les usagers des transports publics. Cette extension du pass sanitaire interviendra le 1er septembre, conformément au décret du gouvernement, ont annoncé les autorités italiennes (lien en italien). Elle concernera le personnel des établissements scolaires et des universités. Dans les transports, il sera exigé pour les vols intérieurs, les trains longue distance et certains ferries.

Pass obligatoire dès le 6 août dans les cinémas et musées

Le "Pass vert" doit par ailleurs devenir obligatoire à partir de vendredi pour accéder aux salles de cinéma, aux musées et aux salles de sport, ou encore pour manger au restaurant à l'intérieur de l'établissement. Le pass prouvera que son détenteur a soit été vacciné avec au moins une dose, soit s'est rétabli après avoir été malade du Covid-19 au cours des six derniers mois, ou a été testé négatif au cours des dernières 48 heures.

Le ministre de la Santé italien Roberto Speranza a estimé, lors d'une conférence de presse, que le pass sanitaire, qui a suscité des mouvements de protestation, était crucial pour juguler la hausse du nombre des contaminations et a appelé les Italiens à se faire vacciner. L'Italie a été le premier pays européen à obliger les médecins et le personnel soignant des secteurs public et privé à se faire vacciner. Les non vaccinés se voient interdire de travailler en contact avec les patients. Un groupe de 300 soignants italiens sont allés en justice pour tenter d'obtenir une annulation de cette obligation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.