Covid-19 : "L'arme sanitaire ultime n'a pas été inventée"

Publié
derrenne OK
franceinfo
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Le Pr Jean-Philippe Derenne, auteur du livre "Covid-19, un seul monde", aux éditions Odile-Jacob, est l'invité du 23h de franceinfo mercredi 13 octobre.

"Le lieu principal de transmission du Covid-19 est le restaurant. Un restaurateur qui ne demande pas le pass sanitaire à ses clients devrait être fermé. Le pass est ce qui permet de les sauver. Sans pass, tous les restaurants devraient fermer", assure le professeur Jean-Philippe Derenne.

"L'arme sanitaire ultime n'a pas été inventée. C'est un nouveau virus et il n'y a pas de traitement. En premier lieu, il ne faut pas l'attraper. La vaccination est un élément en plus, mais qui ne protège pas à 100%. C'est une arme en attendant la solution finale. On est loin d'avoir un traitement facile à administrer, pas cher et pas toxique", rappelle cet épidémiologiste.

Le Sras a mieux préparé la Chine

"10 à 20% de la population atteinte par le coronavirus a le Covid long et ont des ennuis pendant des mois et des années. Je connais des gens pas rétablis au bout de deux ans. Une étude chinoise montre que la moitié des gens qui étaient en réanimation ont au moins un symptôme un an après", assure le Pr Derenne.

Pour lui, en dehors de la Chine, aucun pays n'a vraiment réussi à endiguer la pandémie de Covid-19. "À Wuhan, tout est normal comme vie. À Pékin, c'est pareil. La Chine a eu très peur du Sras et elle a mis en place tout un réseau de lutte complexe qui a été utilisé pour le Covid-19", explique l'auteur du livre Covid-19, un seul monde paru aux éditions Odile-Jacob.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.