Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : des milliers d'Australiens manifestent contre la vaccination et les restrictions sanitaires

La vaccination n'est pas obligatoire en Australie. Près 94% des plus de 16 ans ont tout de même reçu deux doses de vaccin.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre australien Scott Morrison au Parlement de Canberra (Australie), le 8 février 2022. (MAXPPP)

Le "convoi de la liberté" canadien fait des émules. Des milliers de manifestants ont défilé, samedi 12 février, dans la capitale australienne Canberra en direction du Parlement pour dénoncer l'obligation vaccinale contre le Covid-19. Le mouvement suit ainsi l'exemple des autres rassemblements de ce genre organisés à travers le monde, comme en France.

Les manifestants sont venus se masser, certains avec leurs enfants, devant le Parlement. Ils étaient 10 000 manifestants selon la police, avec "en général un bon comportement", a précisé un porte-parole des forces de l'ordre, qui ont procédé à trois arrestations. Le Premier ministre Scott Morrison, qui doit convoquer des élections générales d'ici la mi-mai, a exhorté les manifestants à rester pacifiques.

L'Australie affiche un taux de double vaccination de 94% chez les plus de 16 ans. La vaccination n'est pas obligatoire mais est exigée pour entrer dans le pays et pour travailler dans une série de professions considérées à risque, comme le soin des personnes âgées. Certains Etats australiens, comme la Nouvelle-Galles du Sud, ont commencé à assouplir les règles concernant la vaccination pour l'entrée dans les pubs, les restaurants ou les magasins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.