Paroles de soignante : "Je suis fatiguée sur le plan psychique et physique", confie une infirmière marseillaise

57% des soignants estiment être dans une situation de burn-out, selon une enquête de l’Ordre des infirmiers. France 2 a recueilli le témoignage d'une infirmière, alors que le pays connaît un important rebond épidémique.

FRANCE 2

Chaque soir à 20 heures, les soignants étaient applaudis pendant le confinement. Camille Pinglis a 29 ans, elle est infirmière en réanimation à l’hôpital Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Début octobre, elle n’a pas plus de répit qu’au printemps. Dans son unité Covid, il ne reste qu’un lit sur dix. "On n’a pas eu trop le temps de se reposer par rapport aux derniers mois. Je suis fatiguée, sur le plan psychique, physique aussi", confie l’infirmière, dans l'édition du 20 Heures du dimanche 11 octobre.

Une prise en charge encore plus compliquée

La prise en charge des malades est encore plus compliquée en ce moment, car Camille Pinglis doit gérer les patients atteints du Covid et les autres. En juin, quelques mois après le pic de l’épidémie, l’infirmière confiait déjà à France 2 ses inquiétudes. Malgré des moments difficiles, elle n’a jamais cessé d’être là. Aujourd’hui, elle attend toujours les 180 euros de prime promis par le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
 57% des soignants estiment être dans une situation de burn-out, selon une enquête de l’Ordre des infirmiers. France 2 a recueilli le témoignage d\'une infirmière, alors que le pays connaît un important rebond épidémique.
 57% des soignants estiment être dans une situation de burn-out, selon une enquête de l’Ordre des infirmiers. France 2 a recueilli le témoignage d'une infirmière, alors que le pays connaît un important rebond épidémique. (FRANCE 2)