Paris : le Collectif du Canal, qui regroupe 32 commerces du bassin de la Villette, occupe les quais avec l'opération "Chaises partout"

Les commerçants du bassin de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris, réclament mardi de la solidarité de la part de Paris Plages. Ils appellent notamment à remplacer les palissades des abords de leurs établissements par des élements qui ne bloquent plus la vue du canal, pour en permettre l’accès.

1 000 chaises ont été installées là où doit se dérouler cet été Paris-Plages.
1 000 chaises ont été installées là où doit se dérouler cet été Paris-Plages. (avec l'aimable autorisation du Collectif du Canal)

Le Collectif du Canal, une association qui regroupe 32 commerces installés autour du bassin de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris, a décidé mardi 19 mai d’occuper les quais aux abords du canal en menant une opération "Chaises partout", selon les informations recueillies par franceinfo auprès de l'association. 1 000 chaises ont ainsi été installées à l'endroit même où se déroulera cet été Paris Plages.

Pour ces commerçants, notamment des bars et restaurants toujours fermés après la levée du confinement, ces chaises sont le symbole de leurs difficultés, car même à la réouverture, "elles n’auront plus de places dans [leurs] établissements", s'inquiètent-ils, et "risquent trop vite de représenter des gens qui auront perdu leur travail à cause de cette crise", s'alarme le Collectif du Canal.

Suppression des buvettes et des palissades

Les commerçants réclament de la solidarité de la part de Paris Plages. Ils appellent notamment à "remplacer les palissades des abords de [leurs] lieux par des éléments qui ne bloquent plus la vue du canal pour en permettre l’accès", quand Paris plages ouvrira. Ils demandent par ailleurs "la mise en avant des établissements de restauration du Bassin de la Villette par une signalétique, la suppression cette année des buvettes pour ne pas [leur] apporter une concurrence mortelle s’ajoutant aux mesures de distanciation [qu'ils devront] mettre en place", détaillent les commerçants.

Ils veulent aussi "une plus grande collaboration entre Paris Plages et [leurs] établissements pour que ce soit la fête pour tout le monde", et en appellent à "la solidarité de la municipalité", pour "agrandir les terrasses avec l’accès au quai, le maintien des péniches qui travaillent toute l’année sur le Bassin et l’accès aux quais ‪jusqu'à 2 heures‬".

Pour le Collectif du Canal, c'est "la survie de plus de 30 commerces qui est en jeu", "sans parler de la vie sociale de ce quartier." Le 5 mai dernier, Anne Hidalgo, la maire de Paris avait confirmé à l'AFP que Paris Plages serait maintenu cet été dans une version "allégée" avec le respect de toutes les recommandations sanitaires étonnant donné l'épidémie de coronavirus.