Paris : des élus critiquent la qualité des masques pour seniors, la mairie fait marche arrière

Face aux critiques, la mairie de Paris, reconnaissant que les masques fournis n'étaient pas totalement satisfaisants, annonce qu'elle distribuera à la place des masques chirurgicaux pour les personnes fragiles.

Des personnes âgées portant des masques dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 25 avril 2020. 
Des personnes âgées portant des masques dans le quartier de Montmartre, à Paris, le 25 avril 2020.  (CLAIRE-LISE HAVET / HANS LUCAS / AFP)

Des masques qui s'apparentent à "du sopalin". Samedi 9 mai, plusieurs élus de l'opposition à Paris ont dénoncé la qualité de masques en tissu distribués aux personnes âgées par la mairie de Paris, afin de lutter contre la propagation du coronavirus. La ville a finalement décidé de les retirer.

"Sérieusement, c'est ça les masques pour personnes vulnérables qu'Anne Hidalgo veut faire distribuer par les mairies d'arrondissement ?", s'est interrogée dans un tweet la présidente du groupe LRI (Les Républicains et indépendants) du conseil de Paris, Marie-Claire Carrère-Gee. "Ce n'est pas fait pour des personnes âgées et le système de distribution est ahurissant", s'est agacé l'élue du 14e arrondissement auprès de l'AFP.

Les masques pour les seniors arrivent "sous forme de rouleau, comme du sopalin", s'est ému auprès du Parisien le maire sortant du 17e arrondissement, Geoffroy Boulard (LR). "Ce masque est vraiment très léger, je crois que c'est du polyester : il est facilement déchirable (...) Ce n'est pas du tout adapté aux personnes âgées", a-t-il poursuivi auprès de France Bleu Paris

Des masques chirurgicaux pour les plus fragiles

Les lots de masque à tissu, à usage unique, ont été acheminés dans les mairies d'arrondissement vendredi, pour répondre à une "forte demande des maires d'arrondissement, qui voulaient avoir un quota de masques", a justifié auprès de l'AFP un cadre de la mairie de Paris.

Face aux critiques, la mairie, reconnaissant que les masques fournis n'étaient pas totalement satisfaisants, a finalement fait machine arrière. Elle distribuera à la place des masques chirurgicaux pour les personnes fragiles.

Les masques en tissu distribués initialement sont "brevetés par la direction générale des armements" notamment, mais "il y a trois noeuds à faire et les maires nous ont dit que c'était trop compliqué" pour les personnes âgées, a expliqué à l'AFP l'adjoint aux Sports de la maire de Paris, Jean-François Martins.

La maire PS de la capitale, Anne Hidalgo, s'est engagée à distribuer gratuitement pour le déconfinement un masque pour les plus de deux millions de Parisiens, en priorité les personnes les plus fragiles (âgées de plus de 70 ans, souffrant d'un handicap, etc.). Dès la première semaine de déconfinement, "500 000 masques vont être distribués, puis 300 000 à 400 000 supplémentaires par semaine, ce qui fera 2 millions d'ici juin", a insisté samedi Jean-François Martins.