Paris : des agents de la police judiciaire envoyés en patrouille pour lutter contre les cambriolages

Face à l’épidémie de coronavirus Covid-19, de nombreux Franciliens ont décidé de quitter la région parisienne pour se mettre au vert, à la campagne ou dans leurs familles, laissant leurs appartements inoccupés.

Un policier portant un masque, lors d\'une opération de contrôle sur les Champs-Elysées, à Paris, le 23 mars 2020. Photo d\'illustration.
Un policier portant un masque, lors d'une opération de contrôle sur les Champs-Elysées, à Paris, le 23 mars 2020. Photo d'illustration. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

La police judiciaire parisienne envoie des agents en patrouille pour "prévenir le risque d'augmentation des cambriolages généré par la fermeture de nombreux commerces et le départ vers la province d'un grand nombre de Franciliens" liés aux mesures prises pour freiner la propagation du coronavirus, indique une note interne de la police judiciaire, datée du lundi 23 mars, que franceinfo a pu consulter. 

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de coronavirus sur notre direct

Ces agents se consacrent habituellement au travail d'enquête au long cours, luttant notamment la délinquance financière. Depuis lundi, certains d'entre eux constituent "des équipages chargés d'assurer des missions de surveillance et de lutte contre la criminalité et la délinquance" dans l'agglomération parisienne. Mobilisés sur le créneau 9h-18h, ces équipages se voient affectés un arrondissement de Paris ou un secteur de la petite couronne à surveiller.

Soixante agents de la police judiciaire mobilisés chaque jour

"La DRPJ de Paris est constituée d'enquêteurs spécialisés qui travaillent sur des enquêtes qui peuvent prendre plusieurs mois voire plusieurs années, ça nécessite une collaboration très étroite avec des magistrats. La justice a dû adapter son activité au confinement, et donc un certain nombre d'enquêtes sont à rythme réduit", affirme le commissaire Thierry Huguet, chef d'état-major de la police judiciaire de Paris. "La direction de la police judiciaire parisienne a décidé de mobiliser, sur la base du volontariat, 60 de ses effectifs chaque jour pour constituer des équipages destinés à repérer sur la voie publique des individus qui tenteraient de se livrer à diverses activités criminelles et notamment à des cambriolages", a-t-il ajouté.

Le confinement laisse vacant plusieurs catégories de locaux, les locaux professionnels, les entrepôts, les commerces qui risquent d'attirer la convoitise d'individus mal intentionnés.Thierry Huguetà franceinfo

Selon le commissaire, "ils vont patrouiller à Paris et sur le territoire des trois départements de petite couronne, dans des véhicules banalisés. Leur mission est donc de repérer, de signaler les activités criminelles, et, s'ils sont en conditions d'interpeller, de procéder à l'interpellation des auteurs ou d'attendre des renforts."