Open d’Australie : Djokovic non-vacciné, expulsé du territoire

Publié
Open d’Australie : Djokovic non-vacciné, expulsé du territoire
France 2
Article rédigé par
B. Barnier, C. Ricco - France 2
France Télévisions

Tous les espoirs de Novak Djokovic de remporter un 21e titre record du Grand Chelem viennent de s’envoler, après 10 jours d’un rocambolesque feuilleton. Le numéro un mondial vient de quitter le territoire, dimanche 16 janvier. La Cour fédérale a parlé, il ne participera pas à l’Open d’Australie.   

Jeu, set et match. Vaincu, Novak Djokovic reprend l’avion, après son duel perdu contre la justice australienne. Au terme d’un tie-break de 10 jours ultra médiatisé, le tennisman non-vacciné contre le Covid-19 est expulsé. "La Cour n’est pas en mesure de donner ses raisons aujourd’hui. Mais nous ferons notre possible pour expliciter notre décision par écrit le plus tôt possible, dans les jours qui viennent", a dit James Allsop, le président de la Cour fédérale.    

Une participation incertaine aux tournois américains 

En décembre, le numéro un mondial dit avoir été testé positif au Covid-19, il comptait donc bénéficier d’une exemption médicale. Mais pour le gouvernement australien, Djokovic représente un risque sanitaire. Exclu de l’Open d’Australie, il est remplacé par l’italien Salvatore Caruso, surnommé "lucky looser", ou "le perdant chanceux". Au pied de la Cour fédérale australienne, des ressortissants serbes soutenaient encore le sportif. Jusqu’au sommet de l’État, à Belgrade, le président a à nouveau défendu son champion. Prochaine étape pour le joueur : les tournois américains, où sans passeport vaccinal, il pourrait essuyer un nouveau revers.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.