"On va lancer la pièce et espérer qu’il fasse beau" : le tournoi de Roland Garros automnal pour la première fois

C’est officiel : Roland Garros aura bien lieu, non pas le 20 septembre, comme déjà reporté à cause du coronavirus, mais le 27 septembre et s’achèvera le 11 octobre.

Le court Philippe Chatrier des Internationaux de France Roland Garros.
Le court Philippe Chatrier des Internationaux de France Roland Garros. (FABRICE ABGRAAL / RADIOFRANCE)

La Fédération Française de tennis l’affirme haut et fort : Roland Garros ne se déroulera pas à huis clos. Tout dépendra toutefois de l’évolution de l’épidémie de coronavirus à cette période, mais Guy Forget le directeur de Roland Garros n’envisage pas un tournoi sans public. "Ce n’est pas une option que nous privilégions bien entendu, ni pour les fans, ni pour les joueurs, déclare-t-il. Mais on ne sait pas ce qui va se passer jusque-là".

On est optimistes mais on reste prudents.Guy Forget, directeur de Roland Garrosà franceinfo

Impossible de dire aujourd’hui combien de spectateurs pourront se rendre sur les courts de la Porte d’Auteuil du 27 septembre au 11 octobre, dates du nouveau report. Mais qu’importe le nombre pour Gaël Monfils, le numéro 1 français, le plus important est qu’il y ait quand même du public : "Ce serait fou qu’il y ait 5 000 personnes, 10 000 personnes ! Le fait de pouvoir jouer le tournoi sera fou pour notre sport. Notre sport nous manque, aux passionnés, je pense aussi. Ce n’est pas le vrai Roland Garros en mai mais ça restera quand même le vrai Roland Garros, même en septembre. Je suis très content que ça ait lieu !"

Quid de la pluie, des températures, de la durée du jour ?

Un tournoi à l'automne, à une période de l’année où la pluie peut venir perturber les matchs, laisse dubitatifs certains joueurs. Lucas Pouille ne néglige pas l’incertitude liée à la météo et se pose beaucoup de questions : "On ne sait pas ce que ça donne. Souvent il fait beau à la rentrée des classes, mais fin septembre il peut faire froid, il peut pleuvoir beaucoup. Ça peut donner quelque chose où on ne finit pas le tournoi ? Je n’en sais rien. On va lancer la pièce et on va espérer qu’il fasse beau. Ça va être un peu particulier. Il va falloir s’adapter. Est-ce qu’ils garderont le format ?"   

Et parmi les questions, il y a celle de la luminosité. En septembre et en octobre, le soleil se couche vers 19 heures, soit deux heures de moins qu’au mois de juin. Mais les organisateurs, vigilants, ont tout anticipé. Douze courts seront éclairés, soit huit de plus que ce qui était prévu en mai dernier.  

Les règles sanitaires adaptées en fonction de l'épidémie

Le tournoi sera soumis à des règles sanitaires strictes mais aujourd’hui, Bernard Giudicelli, le président de la Fédération française ne peut pas raisonnablement les détailler. "Il n’y pas encore à ce stade de maquette qui est définitivement arrêtée confirme-t-il. Mais ce qui est sûr c’est que nous nous mettrons en situation d’organiser ce tournoi pour assurer la sécurité sanitaire des joueuses, des joueurs, de leur entourage et bien évidemment du public ! "   

La finale de Roland Garros aura lieu le 11 octobre, soit trois semaines avant le Masters 1000 de Paris Bercy, qui pour l’heure est toujours maintenu au calendrier.