"On va essayer de se prendre un peu au jeu quand même !" : les meilleurs coureurs cyclistes au départ du Tour de Suisse virtuel

En plein confinement lié au coronavirus, les coureurs professionnels vont pouvoir s'affronter lors d'une compétition virtuelle, le Tour de Suisse cycliste virtuel, qui débute mercredi 22 avril, jusqu'à dimanche.

Le coureur cycliste suisse Michael Albasini, membre de l\'équipe Mitchelton-Scott, s\'entraîne chez lui sur son vélo à Gais (Suisse), le 17 avril 2020.
Le coureur cycliste suisse Michael Albasini, membre de l'équipe Mitchelton-Scott, s'entraîne chez lui sur son vélo à Gais (Suisse), le 17 avril 2020. (GIAN EHRENZELLER / KEYSTONE / EPA / MAXPPP)

Tous confinés à la maison devant un écran en train de pédaler sur leur home-trainer connecté : pour la première fois, une compétition virtuelle va opposer de vrais sportifs. Le Tour de Suisse cycliste virtuel, qui débute mercredi 22 avril jusqu'à dimanche, rassemblera 19 équipes professionnelles sur la ligne de départ... et quelques stars au départ : Julian Alphilippe, Romain Bardet ou Vincenzo Nibali.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Chacun chez soi, sur un vélo connecté installé sur des rouleaux. Julien Simon, de l’équipe Total Direct Energie, a déjà tout prévu : "Ma femme ne sera pas au travail donc elle pourra surveiller les enfants. Ça peut être un peu spécial mais on va prendre ça à la rigolade et essayer de se prendre un peu au jeu quand même !"

Je vais être dans mon garage avec mon ventilateur (rires), au calme. On va faire en sorte que les enfants ne viennent pas me perturber.Julien Simonà franceinfo

Avec un écran installé devant leur vélo, les coureurs feront avancer un avatar en fonction de leurs efforts. Il faudra faire attention à la chute dans les descentes, pédaler plus fort dans les montées, tout ça avec de vraies images. Les organisateurs avaient tout préparé sans savoir que le coronavirus allait passer par là. "On a commencé de travailler la plateforme digitale il y a presque 10 mois, avec l'idée de pouvoir faire des courses amateurs sur des parcours du Tour de Suisse", raconte Olivier Senn, le co-président du Tour de Suisse.

"On a filmé l'année passée des étapes, et puis dès que la situation du coronavirus s'est développée, tout à coup on a dit 'pourquoi on essaie pas de faire une course ?'", poursuit Olivier Senn. "Les coureurs n'ont rien, les équipes n'ont pas de visibilité, les sponsors non plus... On a discuté, développé, et puis on a décidé de le faire il y a cinq semaines."

"Ce qui m'intéresse, c'est de retrouver mon champion"

L’idée a déjà été expérimentée sur le tour des Flandres début avril, sur le site internet de la RTBF en Belgique. Cette fois-ci, ce sera une première à la télévision en Suisse mais aussi en France sur L’Équipe 21. "Il y a 16 caméras qui sont installées chez les coureurs, donc on va découvrir l'intérieur du salon de Romain Bardet ou de Julian Alaphilippe, donc ça déjà ça m'amuse", sourit Jérôme Saporito, le directeur de la chaîne. "Après, ce que j'attends de voir, ce sont les cyclistes en mode compétition. Ils vont pouvoir 'se chambrer', ils vont se voir tous les uns les autres, ils vont pouvoir se jauger", poursuit-il. "C'est nouveau, le programme dure une heure, donc ce ne sont pas des étapes de six heures comme on peut connaître sur le Tour, mais moi ce qui m'intéresse, c'est de retrouver mon champion."

Le départ de la course sera donné à 17h10 en clair sur la chaîne L'Équipe 21. La première étape reliera Moudon à Leukerbad (27 km), la seconde Frauenfeld-Frauenfeld (50 km), avant la troisième étape entre Fiesch et Disentis-Sedrun (Partie 1), de 33 km. Samedi 25 avril, l'avant dernière étape de 37 km reliera Oberlangenegg à Langnau, avant l'étape finale de 36 km, dimanche 26 avril, entre Fiesch et Disentis-Sedrun (Partie 2).