"On a tout nettoyé, il faut absolument que les spectateurs reviennent" : le cinéma Vox d'Avignon espère vite rouvrir

Les cinémas indépendants préparent la reprise et espèrent un calendrier, avec les annonces sur la deuxième phase du confinement.

Emmanuel Bizot, fils de Léonie et gérant du cinéma, en train de repeindre la scène.
Emmanuel Bizot, fils de Léonie et gérant du cinéma, en train de repeindre la scène. (Boris Loumagne / Radio France)

Les annonces du Premier ministre sont très attendue ce jeudi 28 mai. Notamment par les propriétaires de cinéma après que le ministre de la Culture a annoncé sur franceinfo que le gouvernement travaillait sur une réouverture des salles à partir de juillet. C'est qu'après plus de deux mois, il y a urgence, surtout pour les petits cinémas indépendants.

"Il faut absolument que les spectateurs reviennent", espère Shérazade Belaïd, la programmatrice du Vox, dans le centre-ville d'Avignon. Sa belle-mère, Léonie Bizot, en est la propriétaire. Cela fait 100 ans que ce petit cinéma de deux salles et d'une capacité de 270 places appartient à la même famille. Léonie Bizot se prépare pour une éventuelle réouverture en juillet : "On a nettoyé les murs, changé les filtres des clims, tout est aseptisé !" La famille Bizot est prête, les clients aussi. "Ils nous disent qu'ils veulent acheter beaucoup d'abonnements pour nous faire une avance de trésorerie." Un soutien dont la famille Bizot va avoir besoin.

Toute une programmation à refaire

Après deux mois et demi d'arrêt, les caisses sont vides et le moral n'est pas très bon. Emmanuel est le fils de la patronne : "Ça fait peur, on sait pas vraiment où on va… La situation nous effraye !" D'autant que la programmation sera compliquée. À sa réouverture, le Vox devra projeter les films négociés avec les distributeurs avant l’épidémie, en plus des films qui vont sortir cet été. Un casse-tête pour la programmatrice, Shérazade Belaïd : "On aura beaucoup plus de films… mais avec moins de séances puisqu'il nous faudra minimum entre 15 et 20 minutes entre les séances pour pouvoir aérer, désinfecter, et rassurer le spectateur qui vient chez nous." Sans compter que les grosses productions comme "Maverick, la suite de Top Gun, Kaamelott, et tous les gros films de l'été" ont été repoussés et n'attireront pas les spectateurs attendus. La famille Bizot attend donc des annonces concrètes, pour enfin pouvoir rouvrir son cinéma.