Cet article date de plus d'un an.

Nouveaux centres de dépistage du Covid-19 : les priorités sont-elles respectées ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Nouveaux centres de dépistage : les priorités sont-elles respectées ?
France 2
Article rédigé par
J.Lonchampt, K.Lempereur, F.Bohn, J.-A.Balcells, E.Jarlot - France 2
France Télévisions

20 centres de dépistage du Covid-19 doivent ouvrir en Île-de-France dans les deux prochaines semaines. Dans ces structures, des horaires sont réservées aux personnes prioritaires. Mais ces règles d'accès sont-elles vraiment respectées ?

À Paris, devant l'un des nouveaux centres de dépistage du Covid-19, des dizaines de personnes patientent pour se faire tester. Chacun doit justifier sa démarche avec une fiche. À l'intérieur, des agents de la ville vérifient toutes les informations car les tests sont réservés à un public prioritaire. Sont concernées les personnes ayant une prescription médicale, les cas contacts suivis par l'Assurance maladie, et les professionnels de santé. L'objectif est de désengorger les centres de dépistage. 

Raccourcir les délais d'attente

À Paris, le nombre de tests a été multiplié par cinq en quatre mois. Cette affluence surcharge les laboratoires et allonge les délais d'attente des résultats. À court-terme, pour le public prioritaire, les autorités sanitaires promettent des délais d'attente de 24 heures. "La question du délai est centrale pour pouvoir maîtriser l'épidémie", argue Aurélien Rousseau, directeur général de l'ARS Île-de-France. D'ici la fin du mois, 20 centres de dépistage pour personnes prioritaires seront déployés en Île-de-France

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.