Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Sport, tourisme, culture... le monde est moins confiné en réalité virtuelle

Toutes sortes de contenus, plus ou moins insolites, sont disponibles en réalité virtuelle et en vidéo interactive.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un masque de réalité virtuelle. Photo d\'illustration.
Un masque de réalité virtuelle. Photo d'illustration. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

S’il y a bien une technologie qui prend tout son sens aujourd’hui, c’est la réalité virtuelle. Quel meilleur moyen de se retrouver à un endroit sans y être vraiment ? Ainsi, le confinement est l’occasion de découvrir d’innombrables contenus en réalité virtuelle pure (images de synthèses calculées en temps réels) et en vidéo 360 (vidéo immersive interactive), les deux facettes technologiques de la réalité virtuelle.

Apéros en avatars

Si vous possédez un casque de réalité virtuelle, la marque Oculus, par exemple, a sélectionné en plus des jeux et des programmes existants, des applications de fitness à pratiquer en réalité virtuelle, histoire de garder la forme. Côté tourisme, vous pouvez visiter la Cathédrale Notre Dame de Paris en vidéo immersive sur YouTube, sans même avoir besoin d’un équipement particulier, ou bien partir à l’autre bout du monde, en Antarctique, sur le site du magazine Geo.

Au passage, pourquoi ne pas faire un saut en Egypte pour visiter en vidéo 360 plusieurs lieux touristiques comme le tombeau de la reine Mérésânkh III, qui vient d’ouvrir ? Ou bien la superbe exposition Soulages à Nice, toujours en vidéo interactive. Enfin, si vous vous sentez un peu seul, vous pouvez aller retrouver des amis sur Facebook Horizon, un univers en réalité virtuelle immersive peuplé de plein de petits avatars.

Des salons professionnels en réalité virtuelle

Pour cause de confinement, le salon Laval Virtual, qui a ouvert ce mercredi 22 avril, s’est transformé in extremis en salon virtuel. Comme dans un jeu vidéo, on peut se déplacer entre les différents stands, dialoguer avec les exposants et suivre des conférences dans des auditoriums virtuels. Laval Virtual 2020, qui porte particulièrement bien son nom cette année, peut accueillir 10 000 visiteurs connectés simultanément. Il suffit d’un ordinateur, un smartphone ou une tablette, pas besoin de masque de réalité virtuelle.

Cette pratique pourrait bien se généraliser dans les mois à venir, en raison de l’épidémie. On sait déjà que le grand salon IFA de Berlin, consacré aux technologies, qui se tient chaque année en septembre, devrait lui aussi se transformer en version exclusivement virtuelle pour cause de Covid-19.

Un masque de réalité virtuelle. Photo d\'illustration.
Un masque de réalité virtuelle. Photo d'illustration. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)