Cet article date de plus de deux ans.

Nouveau monde. L’intelligence artificielle pour compenser l’absence de tests Covid-19 dans les hôpitaux

écouter (3min)

L’intelligence artificielle serait capable de dire si un malade est atteint du Covid-19, avec une précision de près de 80%.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un patient atteint par le Covid-19 à l'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin). Photo d'illustration. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Alors qu’il y a peu de tests disponibles pour détecter la maladie Covid-19, la solution pourrait venir de l’intelligence artificielle. Plusieurs initiatives sont menées depuis le début de l’épidémie.

Selon un article publié dans la revue Nature Medicine, des chercheurs britanniques du King's College de Londres (communiqué de presse) associés à des Américains du Massachusetts General Hospital ont mis au point un diagnostic qui peut prédire si une personne a le Covid-19, non pas à partir de tests biologiques (prise de salive ou prise de sang) mais en fonction de ses symptômes.

Fiable à 80%

Le modèle informatique mis au point par ces chercheurs se base sur l’analyse de données recueillies auprès de 2,5 millions de personnes au Royaume-Uni et aux États-Unis qui ont téléchargé une application mobile leur permettant de décrire leurs symptômes. Résultat : l’intelligence artificielle qui en résulte serait capable de dire si un malade est atteint du Covid-19, avec une précision de près de 80%. À cette occasion, on s’est aperçu que le principal critère serait la perte d’odorat ou de goût, en plus de la toux, de la fatigue et de la perte d’appétit, combiné aux facteurs d’âge.

Analyse des radios par IA

Autre mode de diagnostic : l’analyse des radiographies des malades. Depuis un moment déjà, les algorithmes d’intelligence artificielle font des miracles en analyse de radios, notamment pour détecter des cancers du sein ou du poumon. Cela marche aussi pour le Covid-19, selon un article de la revue de l’université américaine du MIT. Des outils d’IA ont été utilisé dans plusieurs hôpitaux aux États-Unis, en Grande-Bretagne et aussi en France. Notamment grâce à des logiciels de la société indienne Qure.ai. Ces analyses ont permis de compenser l’absence de tests PCR. Elles sont aussi beaucoup plus rapides que des tests génétiques, qui obligent à attendre au moins 12 heures.

L’IA boostée par l’épidémie

Ces logiciels d’IA permettraient de détecter les patients Covid avec une précision, cette fois, de 95%. Cela a permis de trier plus rapidement les malades Covid et non-Covid. Cependant, il ne s’agit de n’importe quelle IA. Certains logiciels seraient de  "mauvaise qualité" et ne seraient pas du tout fiables. En tout cas, l’épidémie de Covid-19 a, semble-t-il, fortement contribué à l’adoption de solutions d’intelligence artificielle dans les hôpitaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.