Cet article date de plus d'un an.

Municipales : "Si le second tour est renvoyé à l'été ou en septembre, je pense qu'il faudra refaire les deux tours", estime Martine Aubry

Même si elle est arrivée en tête, l'ex-ministre du Travail à l'origine notamment des 35h, estime que le premier tour a été faussé par le fort taux d'abstention et qu'il serait plus démocratique de rebattre les cartes.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Martine Aubry, maire PS de Lille (Nord) et candidate à sa réelection, le 1er février 2020.  (DENIS CHARLET / AFP)

La maire PS de Lille Martine Aubry a estimé 30 avril jeudi sur France Inter que si le second tour des élections municipales était renvoyé à l'été ou en septembre, il faudrait "refaire les deux tours" pour que "la démocratie puisse s'exprimer clairement". Le premier tour, maintenu malgré la crise sanitaire, a été marqué par un taux d'abstention très fort, s'explique Martine Aubry, "notamment dans les quartiers populaires qui nous sont en partie favorables", a précisé l'élue lilloise arrivée en tête avec près de 30% des voix le 15 mars dernier. 

>> Suivez les dernières informations sur le coronavirus avec notre direct

La maire de Lille a évoqué également la réouverture des écoles, seulement si "la sécurité sanitaire" est assurée. "Les écoles sont désinfectées en ce moment mais il faut respecter strictement les gestes barrière et surtout la distanciation", a ajouté Martine Aubry.

Les classes de dix élèves [et non quinze comme annoncé par le gouvernement] paraissent mieux appropriées.

Martine Aubry, maire de Lille

à franceinfo

Les locaux peuvent accueillir "trois niveaux, en maternelle et primaire", qui pourraient être "les classes charnières", c'est-à-dire la grande section, le CP et le CM2.  "Mais c'est le recteur qui nous dira quels seront les niveaux à accueillir", a précisé Martine Aubry. Un mail a également été envoyé à tous les parents d'élèves avec une question : si certaines classes rouvrent la semaine du 11 mai, "avez-vous l'intention de les y envoyer ?". Près de 3 000 réponses ont déjà été reçues.  

Sur les masques, "500 000 en tissu réutilisables" ont été commandées à des entreprises françaises pour la plupart, annonce l'ancienne ministre du Travail. Des masques chirurgicaux aussi. Seule crainte pour la maire de Lille : "Les retards de livraison".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.