Municipales : les modalités de l'organisation du second tour

La crise sanitaire a déréglé le calendrier électoral. Les candidats ont déposé leur liste pour le second tour des municipales mardi 2 juin, deux mois et demi après le premier tour.

FRANCEINFO

Le 28 juin, ce sera l’une des élections les plus étranges de l’histoire contemporaine. Si plus de 30 000 communes ont déjà élu leur conseil municipal pour une durée de six ans. 4 922 doivent encore le faire. Au total, 16,5 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour le second tour de ces municipales. Les normes sanitaires sont un enjeu majeur. Le port du masque sera obligatoire pour les électeurs comme pour les membres du bureau de vote. Il faudra se munir de son propre stylo pour signer la feuille d’émargement et respecter les règles de distanciation sociale. Il y aura un marquage au sol tous les 1,50 m.

Abstention record ?

Le gouvernement veut éviter l’affluence dans les bureaux de vote. Pour faciliter le vote par procuration, un électeur pourra cumuler deux procurations et non plus une seule. Un personne pourra voter par procuration pour un proche dans une commune qui n’est pas la sienne. Les procurations faites pour le second tour qui devait avoir lieu le 22 mars sont encore valables pour le 28 juin. Enfin, le gouvernement envisage de rétablir le vote par correspondance. Malgré tout, l’abstention risque d’être très élevée. Elle avait été de 55,36% lors du premier tour, 20 points de plus qu’en 2014. Un chiffre historique sous la Ve République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Elections municipales 2020 : conditions sanitaires drastiques pour le second tour.
Elections municipales 2020 : conditions sanitaires drastiques pour le second tour. (Ludovic Marin / AFP)