Municipales : les leçons du premier tour

Après de nombreuses incertitudes, le second tour des élections municipales va être reporté. C’est le président de la République qui l’a annoncé lors de son allocution du 16 mars. Le Premier ministre a annoncé une date éventuelle du 21 juin.

France 2

« J’ai décidé que le second tour des élections municipales serait reporté. » À travers cette annonce, le président de la République a mis fin à plusieurs jours de doute concernant les élections municipales. 30 000 maires ont donc été élus.

De ce premier tour, on retiendra les résultats en demi-teinte d’Édouard Philippe (DVC) au Havre (Seine-Maritime), avec 43,6% des voix. À Lyon, Gérard Collomb n’a pas enregistré de bons scores dans son 9e arrondissement, suivi également par son candidat, Yann Cucherat, avec 15%. Deux bonnes nouvelles cependant pour la République en Marche : l’élection de Gerald Darmanin (60,9%) à Tourcoing (Nord) et Franck Riester (58,9%) à Coulommiers (Seine-et-Marne).

 Anne Hidalgo remporte la bataille de Paris

 Arrivée troisième à Paris, Agnès Buzyn a entre autres pâti de la prime au sortant. C’est Anne Hidalgo (Ps et alliés) qui domine l’élection dans la capitale avec 29,3%. Elle est suivie par Rachida Dati (LR et alliés) à 22,7%. Martine Aubry a remporté les élections municipales à Lille (Nord) avec 29,8% des voix. Du coté de Nice (Alpes-Maritimes), Christian Estrosi frôle l’élection au premier tour, avec 47,6 % des voix.

En plein contexte de pandémie de coronavirus, ce premier tour des élections municipales connaît une participation historiquement faible. 
En plein contexte de pandémie de coronavirus, ce premier tour des élections municipales connaît une participation historiquement faible.  (JEFF PACHOUD / AFP)