Coronavirus : des plages interdites dans le Morbihan quelques jours seulement après leur réouverture

En Bretagne, plusieurs maires ont demandé à ce que leurs plages soient à nouveau fermées, évoquant des incivilités survenues ces derniers jours.


France 2


Ils avaient pourtant insisté pour qu'elles soit réouvertes. Plusieurs maires du Morbihan ont demandé, mercredi 20 mai, à ce que certaines plages de leur département soient à nouveau fermées. Les huit kilomètres de plage de Damgan (Morbihan) sont désormais de nouveau interdites aux visiteurs. La municipalité veut éviter les rassemblements qui se sont tenus notamment dimanche 24 mai. Les débordements étaient trop nombreux selon une élue. "Nous avons été envahis de visiteurs, si bien que la distanciation sociale n'était pas respectée, tout le monde s'en fichait", déplore Yvette Denoual, conseillère municipale.


Réouverture possible après le pont

A la veille du week-end de l'ascension, l'équipe municipale placarde l’arrêté préfectoral. La pêche à pied, la baignade et la promenade sont interdites, mais tous les habitants ne sont pas encore au courant. Les plages n'auront rouvert que cinq jours. "Je suis furieuse. Je trouve que le maire a raison de fermer", explique une riveraine. Pour les commerçants saisonniers, la décision administrative est désastreuse. Ils accusent le coup. Si l'interdiction est respectée durant le pont de l'Ascension, la réouverture des plages pourrait intervenir dès lundi 25 mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue aérienne à proximité de Quiberon dans le Golfe du Morbihan.
Vue aérienne à proximité de Quiberon dans le Golfe du Morbihan. (MARCEL MOCHET / AFP)