Millau : la cuisine municipale se décarcasse

Dans la liste de ceux qui continuent de travailler pendant la période de confinement, il y a les cuisines centrales municipales qui ont dû totalement se réorganiser.  

FRANCE 2

Plus de repas à livrer aux cantines, mais les cuisines centrales multiplient les livraisons pour les seniors à domicile. A Millau (Aveyron), le jour se lève à peine, et cela fait déjà deux heures que la cuisine centrale de la ville s'affaire aux fourneaux. La fermeture des cantines scolaires à divisé par quatre la production de repas, mais il reste ceux apportés à domicile, soit 350 par jour. "On a eu beaucoup d'appels dans les 15 premiers jours : des familles inquiètes qui étaient éloignées de Millau et qui se posaient des questions pour leurs proches", commente un cuisinier. "On a une forte augmentation des repas à domicile avec plus de 40 inscriptions supplémentaires", ajoute-t-il. 

Des sacs kraft pour éviter tout contact 

Autre conséquence du confinement et des gestes barrière : il a fallu repenser la distribution. "Avant, on livrait les repas dans des caisses, maintenant on livre dans des sacs kraft pour pouvoir éviter tout contact", explique Stéphanie Benchergui, coordinatrice des repas à domicile. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans la liste de ceux qui continuent de travailler pendant la période de confinement, il y a les cuisines centrales municipales qui ont dû totalement se réorganiser.  
Dans la liste de ceux qui continuent de travailler pendant la période de confinement, il y a les cuisines centrales municipales qui ont dû totalement se réorganiser.   (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)