Mayenne : le masque est déjà obligatoire dans les lieux publics clos de Laval et de cinq autres communes

Les communes immédiatement concernées sont les suivantes : Bonchamp-lès-Laval, Changé, L'Huisserie, Laval, Louverné et Saint-Berthevin. Toute la France suivra ensuite la semaine prochaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une campagne de dépistage du Covid-19 à Laval (Mayenne), le 9 juillet 2020. (MAXPPP)

Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos de six communes du département de la Mayenne, selon un communiqué de la préfecture publié jeudi 16 juillet. L'arrêté a été signé la veille, en "concertation avec les maires", et concerne Bonchamp-lès-Laval, Changé, L'Huisserie, Laval, Louverné et Saint-Berthevin.

La Mayenne, qui compte plusieurs foyers de Covid-19, a dépassé légèrement le seuil d'alerte avec 50,1 nouveaux cas pour 100 000 habitants détectés en sept jours, d'après Santé publique France. Un plan de dépistage massif de toute la population âgée de plus de 10 ans, soit environ 300 000 personnes, a été lancé en début de semaine dans ce département.

"Une vigilance accrue s'impose en Mayenne pour réduire la circulation virale et éviter une nouvelle vague épidémique", a justifié le préfet Jean-Francis Treffel, qui précise que "le périmètre de l'arrêté, la durée de son application dépendront de l'évolution de la situation sanitaire ainsi que des conditions d'entrée en vigueur de dispositions similaires envisagées au niveau national".

En tout état de cause, cette obligation doit être envisagée comme un complément des autres mesures sanitaires et notamment le respect des autres gestes barrières.

Jean-Francis Treffel

dans un communiqué

Mercredi, le président du conseil départemental de la Mayenne, Olivier Richefou (UDI), avait réclamé cet arrêté préfectoral et plusieurs maires du département ont déjà pris un arrêté en ce sens. A l'échelle de la France entière, le port du masques dans les lieux clos recevant du public deviendra finalement obligatoire dès "la semaine prochaine", et non le 1er août, a annoncé le Premier ministre Jean Castex lors de sa déclaration de politique générale au Sénat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.