VIDEO. Coronavirus : "Nous avons su créer un environnement contrôlé sur le plan sanitaire" dans les transports, assure le ministre Jean-Baptiste Djebbari

Masques, gel hydroalcoolique et gestion des flux de voyageurs, des protections efficaces, défend le ministre délégué aux Transports.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Jean-Baptiste Djebbari affirme que "95% des Français" portent le masque dans les transports en commun depuis le 11 mai, date du début du déconfinement. "Nous avons su créer un environnement contrôlé sur le plan sanitaire" dans les transports, se félicite lundi 7 septembre sur franceinfo le ministre délégué aux Transports.

"À 95% dès le 11 mai, les Français l'ont porté. Et ça ne s'est pas tari depuis. Pendant les grandes vacances, il y a eu 20 millions de voyageurs sur les trains longue distance, les TGV. Et je crois que nous avons su créer un environnement contrôlé sur le plan sanitaire", affirme-t-il.

Le masque obligatoire à durée indéterminée

Une minorité de Français restent pourtant réticente à porter le masque dans les transports. Entre le 11 mai et le 12 juin, 14 000 PV ont été dressés et 12 000 personnes qui refusaient de porter le masque ont été reconduites hors des systèmes de transport, rapporte le ministre qui dit ne pas disposer de chiffres plus récents.

Port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique en gare, et gestion des flux de voyageurs, le ministre assure que le protocole sanitaire apporte une protection aux voyageurs.

Nous avons beaucoup travaillé pour afficher les quais en avance pour éviter que les flux se croisent. Donc, je crois que l'ensemble de ces mesures avec évidemment le masque comme pierre angulaire de ce système de protection est très bien respecté et permet d'apporter une protection au Français.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports

à franceinfo

Alors jusqu'à quand le port du masque sera-t-il obligatoire dans les transports en commun ? La durée reste indéterminée. Ce qui est sûr c'est que la levée de cette obligation n'est pas pour demain. "Cela marche bien. Les Français ont confiance. Ça semble porter ses fruits sur le plan sanitaire, argue le ministre. Donc, tant que nous n'avons pas à la fois de vaccin et surtout tant que le virus circule, notamment dans les zones rouges, et nous avons beaucoup de zones rouges actuellement, le port du masque reste un élément essentiel de la politique de protection sanitaire en France", conclut Jean-Baptiste Djebbari.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, sur franceinfo le 7 septembre 2020.
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, sur franceinfo le 7 septembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)