VRAI OU FAKE Tour de France 2020 : des personnalités ont-elles omis de porter leur masque à Nice ?

Plusieurs personnalités, dont le maire de Nice, Christian Estrosi, et le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, ont été photographiées sans masque dans un espace VIP aux abords du départ du Tour. Mais ils étaient en train de manger et de boire un verre.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer,  le souverain Albert II de Monaco et d\'autres personnalités avant la présentation des équipes de coureurs du Tour de France, le samedi 29 août 2020, à Nice.
Le maire de Nice, Christian Estrosi, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer,  le souverain Albert II de Monaco et d'autres personnalités avant la présentation des équipes de coureurs du Tour de France, le samedi 29 août 2020, à Nice. (JOHAN ROUQUET)

Une deuxième étape et une première polémique. Alors que le Français Julian Alaphilippe s'est vu attribuer, à l'arrivée de l'étape à Nice, le maillot jaune du Tour de France le 30 août, une photographie a priori banale a été relayée sur les réseaux sociaux.

On y voit le prince Albert II de Monaco s'entretenir avec le boxeur Conor McGregor sur une estrade estampillée du logo du Tour de France, non loin du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, du maire de Nice, Christian Estrosi, et d'autres invités dans une ambiance décontractée.

Problème : aucune des personnalités n'apparaît masquée, alors même que le port du masque est obligatoire depuis le 20 août sur tout le territoire des Alpes-Maritimes de 8 heures à minuit, y compris à l'extérieur sur la voie publique, pour les personnes de plus de 11 ans, indique l'arrêté préfectoral

"Propre ! (...) Au même moment, à 100 m, des citoyens sont verbalisés et violentés pour non port du #MasqueObligatoire", tonne un utilisateur de Twitter en rappelant l'interpellation violente de deux personnes le 29 août pour non-port du masque, comme le rapporte Ouest-France. "Les masques, c'est seulement pour la plèbe", s'énerve quant à lui Jean-Christophe Picard, conseiller municipal de Nice issu du groupe Ecologiste. Franceinfo a souhaité vérifier l'authenticité de la photographie et des accusations formulées à l'égard des personnalités.

"J'ai pris cette photo au mauvais moment"

Le cliché est bien authentique, comme le souligne une autre photo publiée par Libération : mais la scène date du samedi 29 août (et non du 30) alors qu'avait lieu le grand départ du Tour de France. Elle a été capturée par le journaliste de BFMTV Johan Rouquet "à 13h39", juste avant d'être publiée sur Twitter. 

"Avec ma collègue JRI, on se dirigeait vers la ligne de départ", se rappelle Johan Rouquet, contacté par franceinfo, "alors qu'avait lieu la présentation des équipes de coureurs. Derrière nous, face à cette présentation, il y avait le village du Tour de France pour les partenaires et les médias (...) et une sorte d'estrade VIP", détaille le journaliste, qui affirme n'avoir pris cette photo que pour immortaliser "le beau monde" présent sur la plateforme, sans même avoir réalisé qu'aucun des invités ne portait de masque.

Pour Johan Rouquet, l'absence de masques de protection s'explique très simplement : les personnalités "étaient en train de boire et de manger des petits fours". Sur le cliché, un invité présent à gauche tient en effet un verre, tout comme le souverain monégasque sur un autre cliché de la même série que franceinfo s'est procurée.

Le maire de Nice, Christian Estrosi (au centre), le souverain Albert de Monaco et son épouse Charlène (à droite) et d\'autres personnalités assistent à la présentation des équipes de coureurs du Tour de France, le samedi 29 août 2020, à Nice.
Le maire de Nice, Christian Estrosi (au centre), le souverain Albert de Monaco et son épouse Charlène (à droite) et d'autres personnalités assistent à la présentation des équipes de coureurs du Tour de France, le samedi 29 août 2020, à Nice. (JOHAN ROUQUET)

"J'ai pris cette photo au mauvais moment", concède le journaliste, affirmant avoir vu redescendre Christian Estrosi et les invités du Tour revêtus d'un masque "cinq minutes après pour donner le départ", un masque qu'ils portaient tout le reste de "la journée", affirme-t-il, ce que semblent corroborer plusieurs clichés pris ce jour-là. 

De g. à dr., la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, Laura Tenoudji et son époux, le maire de Nice, Christian Estrosi, Charlène et Albert II de Monaco, avant le départ de la première étape du Tour de France, à Nice, le 29 août 2020.
De g. à dr., la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, Laura Tenoudji et son époux, le maire de Nice, Christian Estrosi, Charlène et Albert II de Monaco, avant le départ de la première étape du Tour de France, à Nice, le 29 août 2020. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Contacté par France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, le service de presse du maire de Nice apporte la même justification : "Le cliché a été pris dans un espace privé de restauration, donc comme dans tout restaurant, pour manger et boire, les gens enlèvent leur masque", précise l'équipe de Christian Estrosi (LR), ajoutant elle aussi que "durant la journée, les personnalités" n'ont enlevé leur masque "à aucun moment (...) sauf pour manger".

Si elle ne se prononce pas sur l'absence de port du masque et de distanciation physique entre les invités, l'organisation du Tour de France confirme à franceinfo qu'il s'agissait bien d'un espace privé proposant à boire et à manger, comme le font les villages départ pour recevoir leurs partenaires, des personnes accréditées et des invités de la compétition cycliste.

Pour le reste, l'organisation a développé un protocole sanitaire pour assurer le bon déroulement de la compétition, limitant notamment la taille du public à 500 personnes lors des départs et des arrivées et obligeant les organisateurs et les journalistes accrédités à subir un test de dépistage PCR.