Tendance : depuis le confinement, l’engouement pour la couture ne se dément pas

La couture a connu un véritable engouement pendant le confinement. Le faire soi-même n’a jamais aussi bien marché.



À Schiltigheim, dans le Bas-Rhin, les élèves sont studieuses et leurs gestes sont sûrs. Toutes les cinq semaines, elles se retrouvent pour un cours de couture, une pratique en plein essor depuis le confinement. Muriel Bouchard est styliste-modéliste et elle propose des cours de patronage.On part soit d’un croquis, soit d’une photo, je prends les mesures de chaque personne et je leur explique comment faire le personnage”, explique-t-elle.

“C’est vraiment du bonheur



Les participantes les plus anciennes ont quinze ans de cours à leur actif.C’est quelque chose que vous rend sereine, c’est vraiment un bonheur”, commente l’une Françoise Wirtz. Mais les débutantes sont de plus en plus nombreuses depuis quelques mois. La mode du retour à l'authentique, le confinement et son manque de masques sont passés par-là. À Vendenheim (Bas-Rhin), dans un magasin de tissu, les cotonnades, les kits pour masque et les patrons tout prêts ne se sont jamais aussi bien vendus.  

Deux apprentis de la maison des Compagnons du Devoir de Pantin le 5 avril 2019.
Deux apprentis de la maison des Compagnons du Devoir de Pantin le 5 avril 2019. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)