Port du masque : les contrôles se durcissent dans plusieurs régions

De Bordeaux à Lyon, en passant par Paris, les contrôles sur le port du masque s'intensifient. Des renforts de CRS sont même envoyés dans certaines villes.

A Bordeaux (Gironde), à Marseille (Bouches-du-Rhône), à Rouen (Seine-Maritime) ou encore à Lyon (Rhône), les contrôles pour vérifier le port du masque lorsqu'il est obligatoire s'intensifient, comme partout sur le territoire. Dans la commune de Saint-Priest (Rhône), un usager du tram portait son masque sous le menton avant de voir la police. Il n'en fallait pas plus pour qu'il soit verbalisé pour non-port du masque. L'amende s'élève à 135 euros. Ensemble, la police nationale et la police municipale patrouillent dans les transports. "Là c'est tolérance zéro, les gens étaient avertis, ils le savent, ils doivent porter le masque dans les établissements publics et les transports en commun", résume le commissaire Luc Frappat.

Le renfort de compagnies de CRS

Si à Paris comme dans de nombreuses villes françaises, le masque est globalement bien porté, certains tentent de s'en exonérer. Ces écarts ont poussé certains préfets à demander le renfort de compagnies de CRS, comme à Bordeaux. Au total, près de 22 000 procès verbaux ont été dressés par les forces de l'ordre pour non-port du masque depuis juillet dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers devant la gare de Nantes, en Loire-Atlantique, le 14 août 2020. (photo d\'illustration)
Des policiers devant la gare de Nantes, en Loire-Atlantique, le 14 août 2020. (photo d'illustration) (OLIVIER LANRIVAIN / MAXPPP)